Incidents lors du derby Lens-Lille : huis-clos total du stade Bollaert pour les deux prochaines rencontres à domicile

Au terme d'une commission de discipline réunie en urgence ce lundi 20 septembre, la Ligue de Football professionnel annonce à titre conservatoire le huis-clos total du stade Bollaert pour les deux prochains matchs à domicile. Les supporters lillois sont privés de déplacement jusque début octobre.

Dans un communiqué publié au lendemain des incidents entre supporters Lillois et Lensois, la Ligue de Football Professionnel (LFP) avait annoncé une tenue de la Commission de Discipline en urgence "au vu de la gravité des faits".

Réunis depuis 14 heures ce lundi 20 septembre, les sages ont d’ores et déjà prononcé à titre conservatoire deux mesures, en attendant des sanctions définitives début octobre :

Le stade Bollaert sera donc vide pour la rencontre prévue ce mercredi 22 septembre à 21 heures contre Strasbourg. Le huis-clos total concerne également la rencontre prévue contre le stade de Reims vendredi 1er octobre à 21 heures.

"Le Racing Club de Lens prend acte des mesures drastiques prises lors de la commission de discipline organisée ce jour, à savoir le huis-clos total du stade Bollaert-Delelis à titre conservatoire jusqu’au prononcé de la décision définitive".

Communiqué de presse du RC Lens, lundi 20 septembre 2021

Une mesure jugée "drastique" par le club artésien qui "prend acte" de la décision, rappelant toutefois "qu’au-delà de la ferveur de son antre, composante centrale de son identité, (le club) se voit par là même amputé de ressources économiques importantes liées à l’absence de supporters et de partenaires pour les deux prochaines rencontres".

Côte Lillois, les supporters des Dogues ne pourront faire le déplacement à Strasbourg le 25 septembre prochain. 

Les décisions définitives rendues le 6 octobre prochain

La LFP indique que les décisions définitives seront rendues à l’issue de la séance du mercredi 6 octobre, au cours de laquelle l’instructeur remettra son rapport après avoir pu étudier plus en profondeur les incidents.

De nouvelles sanctions pourraient être décidées comme un prolongement du huis-clos à Bollaert, des amendes infligées aux clubs, un potentiel retrait de points ou encore la nécessité de revoir le dispositif de sécurité de Lens pour éviter de nouveaux incidents de ce type à l’avenir.

Parmi les éléments qui vont être analysés par l’instructeur pendant cette période, les images des débordements et de l’envahissement du stade, les vidéos amateurs mais également des photos de supporters lillois effectuant ce qui semble être un salut nazi ou encore des faits d’exhibitionnisme.

Parallèlement, la direction du RC Lens épluche actuellement les images de vidéosurveillance. L’objectif : identifier les supporters de la tribune Marek (où les places sont nominatives depuis 2017) descendus sur le terrain lors de la mi-temps.

"Le Racing Club de Lens rencontrera dès mercredi les représentants des groupes de supporters concernés par les procédures d’identification en cours. Le club leur présentera les sanctions adéquates retenues pour chaque type de comportement répréhensible et notamment pour ceux qui ont outrepassé leur rôle samedi, en tentant de se substituer aux autorités pour rétablir l’ordre suite aux scènes de chaos observées dans le parcage visiteur", précise le club. Des sanctions qui pourraient aller de l’annulation de l’abonnement des supporters concernés jusqu’au dépôt de plainte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport losc justice société