Municipales à Lens : le maire PS Sylvain Robert peut-il être mis en difficulté par le Rassemblement national ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.Dupire / S.Gurak

Le maire PS Sylvain Robert, en place depuis 2013, brigue un nouveau mandat. Son adversaire principal : un adhérent du Rassemblement national parachuté à Lens.

D'un côté, le maire sortant, Sylvain Robert, 47 ans héritier de 72 ans de socialisme lensois. De l'autre, son challenger, Bruno Clavet, 30 ans, Lensois d'adoption depuis 2 ans.

A Lens, ce duel focalise toute l'attention et laisse peu de place aux autres candidats. La ville du Pas-de-Calais, voisine d'Hénin-Beaumont, a été cochée depuis longtemps comme étant une cible par le Rassemblement national. Un raisonnement conforté par le score de Jordan Bardella aux dernières élections européennes : 41,4%.
 

Bruno Clavet est justement chargé de communication de la mairie d'Hénin-Beaumont. Il utilise donc les recettes qui ont marché ailleurs. Il critique tous azimuts une municipalité PS qu'il juge usée, qui abandonne les quartiers périphériques, les cités minières, les commerces de centre ville...

"Contrairement à Sylvain Robert, je ne vis pas de mandats, explique-t-il. Je n'ai pas fait toute ma vie dans la politique. Je connais le terrain. Je connais la réalité du terrain. Je sais ce qu'est la précarité, je sais ce qu'est le chômage. Je pense que les Lensois, aujourd'hui, ont besoin de quelqu'un qui leur ressemble. Je pense que je leur ressemble davantage."
 

Face aux accusations d'usure, le maire sillonne le terrain méthodiquement pour défendre des chantiers en cours qui demanderont plus d'un mandat. Un sondage (Ifop-Fiducial pour La Voix du Nord) le donne gagnant au 1er tour avec 51% des voix contre 24% pour son adversaire du Rassemblement national.

En cas de 2ème tour, le score serai sans appel : 69 %-31 %. Cela représenterait une forte progression par rapport à 2014. Sylvain Robert l'avait alors emporté avec 42,81% des voix mais il vait face à lui, en plus du FN, un canidat de gauche dissident.

 


"Avec le skate-park, la piscine, le projet de développement de Bollaert, ce qui se construit du côté des gares, et je n'oublie pas l'Apollo, on est vraiment en train de reconstituer un centre-ville, de reconstituer une population en centre-ville. C'est aussi du travail de longue haleine", défend Sylvain Robert.
 

Bilan à défendre pour l'un, notoriété à construire pour l'autre... Les couteaux sont tirés entre les 2 candidats. "Sept ans de mandat, rien n'a été fait si ce n'est des petits arrangements, de la politique politicienne, martèle Bruno Clavet. Ils gèrent la ville comme un clan mais rien n'a été fait pour les plus défavorisés". "Il dit qu'il est Lensois depuis un an ou deux. Ça reste à prouver, ça reste très léger en tout cas dans la consi"tance, dans la perception de cette candidature", lui répond Sylvain Robert.

Les autres candidats à Lens :
  • Bruno Ducastel (Sans étiquette)
  • Naceira Vincent (EELV)
  • Michel Darras (Lutte ouvrière)
  • Frédéric Cotton (La France insoumise)

 
Lens : fiche d'identité
Nombre d'habitants : 31614 (2017)
Taux de chômage : 29,72 % (2016)
Revenu fiscal de référence moyen par foyer : 16 250 € (moyenne nationale : 24 761 €)
Dette de la ville par habitant : 1221 € (moyenne des villes de taille similaire: 1039 €)