Coronavirus /confinement : les habitants du Touquet privés de plage jusqu'à nouvel ordre

Au Touquet, l'accès à la plage est interdit depuis le début du confinement. / © France 3 Nord Pas-de-Calais
Au Touquet, l'accès à la plage est interdit depuis le début du confinement. / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Depuis ce jeudi 19 mars, l'ensemble des plages du Nord et du Pas-de-Calais sont fermées. C'est aussi le cas au Touquet où de nombreuses personnes avaient outrepassé les conditions du confinement.

Par Noémie Javey

Ce week-end, le Touquet ne verra pas les touristes emplir sa plage et sa digue. L'accès a été interdit jusqu'au 31 mars pour éviter la propagation du coronavirus. N'en déplaise aux nombreux résidents secondaires venus se retrancher dans la ville balnéaire le temps du confinement.

Le premier adjoint au maire du Touquet, Denis Caloin, regrette cet afflux : "Il faut qu'on se conforme à ce confinement. Il est très important car il doit nous permettre d'éviter d'atteindre le pic et la saturation dans les hôpitaux."
 
Coronavirus / confinement : l'accès à la plage du Touquet est interdit

Pour Lilyane Lussignol, maire Les Républicains du Touquet, cet arrêté était nécessaire : "Nous commencions à nous inquiéter de voir que personne ne comprenait vraiment la gravité de la situation. On voyait des familles complètes se promener, des enfants sur la plage. La police n'arrivait plus à contenir les choses."
 

Une nécessité reconnue par les rares riverains venus s'aérer : "J'habite à 200 mètres de la digue donc je ne m'éloigne pas de mon domicile. C'est important d'interdire la plage parce qu'il y a beaucoup de gens qui ne vivaient pas à proximité et qui venaient se balader sur la plage."

Cet autre riverain espère que "les gens vont finir par comprendre. Le sort de tous est dans les mains de tous."


En mer, les déplacements sont aussi restreints au strict nécessaire


Échapper au confinement en prenant la mer n'est pas non plus possible. Dans un décret pris le 16 mars, la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord interdit "les activités de plaisance, de tourisme ou de loisir nautique" jusqu'au 31 mars pour "lutter activement contre la propagation du COVID-19".

En cas d'infraction, "les mêmes sanctions qu'à terre" sont prévues, soit une amende de 135 euros voire 375 en cas de majoration.
 

Sur le même sujet

Les + Lus