Une phrase du député LR du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont sélectionnée pour le prix de l'humour politique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Quentin Vasseur avec AFP

Le jury a sélectionné cinq nouvelles "pépites", parmi lesquelles cette phrase de l'ancien maire de Marck-en-Calaisis.

Le jury du prix "Press Club, humour et politique" 2018 a procédé mardi à sa troisième et dernière sélection de "petites phrases" pour récompenser l'auteur du mot le plus drôle de l'année en politique.



Parmi elles, cette phrase du député Les Républicains du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont dans Le Parisien, datée du 22 novembre dernier, à propos des migrants : "Pour bien accueillir, il faut bien expulser".



Parmi les autres "perles" sélectionnées ce madi :

  • Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, après l'intrusion dans son ministère le 5 janvier : "On a eu un début d'année assez Rock'n Roll ; moi j'ai eu une journée porte ouverte". Le Figaro 18/01/19 
  • Le président du groupe LREM à l'Assemblée Gilles Le Gendre, à propos des mesures sur le pouvoir d'achat : "Nous avons probablement été trop intelligents, trop subtils". Public Sénat 17/12/18 
  • L'ancienne ministre PS Ségolène Royal : "La France n'aurait pas subi ça si j'avais été aux responsabilités". Yahoo Actualités 07/12/18 
  • Le directeur des campagnes de la France Insoumise Manuel Bompard : "Emmanuel Macron a épuisé son temps de parole médiatique jusqu'à la présidentielle de 2027". Tweet du 04/02/19
 



Le prix, dont c'est la 16e édition, sera décerné le 9 avril.



Voici les autres phrases sélectionnées depuis le début de l'année, parmi lesquelles des phrases de Gérald Darmanin ou de Jean-Louis Borloo :
  • Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé prenant la parole à l’Assemblée lors des questions au gouvernement : "Monsieur le Président, mesdames et messieurs les retraités…". A l’Assemblée Nationale 28/03/18
  • Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics : "Wauquiez a fait allemand en première langue. Il est peut-être normalien mais il n’a rien de normal". BFM 20/02/18
  • Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances, voulant évoquer le dédommagement des sinistrés des crues : "Nous sommes en train de recueillir toutes les demandes avec le ministre de l’intérieur Christophe Colomb". Assemblée Nationale 07/02/18
  • Emmanuel Maurel, Député européen socialiste, à propos du 1er Secrétaire général du PS : "Pour savoir où est Olivier Faure, suivez les sifflets". Le JDD 25/03/18
  • Pascal Pavageau, Secrétaire général de FO : "La méthode Macron c’est un peu « je pense donc tu suis". Sud Radio 29/05/18
  • Jean-Louis Borloo, ancien ministre d’Etat à propos du « jeune monde de Macron »: "Il fait attention de ne pas se trouver dans la situation culinaire désagréable où le gratin se sépare des nouilles". 28/06/18 – au cours d’une réunion à la mairie de Valenciennes
  • Christophe Castaner, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement à propos d’Emmanuel Macron : "Tout en lui est fascinant, son parcours, son intelligence, sa vivacité et même sa puissance physique". 29/09/17 – Le Point
  • Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes interpellant Edouard Philippe sur la démission refusée de Gérard Collomb : "Nous avons un ministre de l’Intérieur qui est déjà à l’extérieur". 02/10/18 à Assemblée nationale
  • Gérard Collomb, ancien ministre de l’Intérieur : "D’habitude les gens se battent pour être ministre et moi je me bats pour ne plus l’être". 04/10/18 – CNews
  • Edouard Philippe, Premier ministre répondant à la question d’un journaliste "On dit que tout remonte à Matignon". Réponse : "Non, seulement les emmerdes". 06/07/18 – Le Parisien
  • Bruno Retailleau, Sénateur, Président du groupe Les Républicains au Sénat : "Si Wauquiez ne parvient pas à se montrer aussi intelligent qu’il l’est, il n’y arrivera pas". 24/06/18 – JDD


Le lauréat 2017 était François Hollande, avec la phrase : "Aujourd’hui, je suis à deux doigts d’être aimé."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité