CARTE INTERACTIVE. Migrants de Calais : quels sont les centres d'accueil dans la région ?

Suite à l'évacuation du bidonville de Calais, plusieurs centres d'accueil et d'orientation (CAO) ont été créés en Picardie pour accueillir les personnes qui en sont issues. Grâce aux informations communiquées par les préfectures et par l'association la Cimade, nous avons fait une carte interactive.

© Tatif/Wostok Press/Maxppp

View Migrants de Calais : la carte détaillée des centres d'accueil dans la région in a full screen map


Les migrants de Calais vont être répartis un peu partout en France. Ce matin, le tout premier car est parti direction la Bourgogne. Mais qu'en est-il de la Picardie ?

Aisne : quatre villes d'accueil


Selon la préfecture de l'Aisne, quatre centres d’accueil et d’orientation (CAO) ont été créés à :En tout, le département de l’Aisne accueillera 118 personnes.


Oise : trois communes concernées


19 hommes sont arrivés mardi 25 octobre à Nogent-sur-Oise. Ils viennent pour la plupart d'Afghanistan et du Soudan. Trente migrants supplémentaires devraient arriver dans le courant de la semaine. Selon nos informations, 28 migrants devraient également arriver dans l'après-midi à Noyon. Le maire Patrick Deguise est favorable à cet accueil et parle d'un hébergement "provisoire". Michel Guiniot, conseiller départemental FN, lui, se dit "outré".

Somme : le flou persiste


En ce qui concerne la Somme, la Cimade annonce que 50 migrants seraient accueillis. Information non confirmée par la préfecture de la Somme, qui parle de "centaine de migrants" répartis de manière diffuse afin de pas créer de gros centre.

La préfecture ne communique pas davantage pour l'instant. Elle explique son silence par la volonté de "ne pas créer des problèmes dans les centres". Peut-être à raison, si l'on se souvient de cet incendie volontaire qui a touché, dans le Puy-de-dome, un CAO.

Nous rappelons que le financement des CAO est entièrement pris en charge par l’État et non par les communes. 

Le démantèlement doit se poursuivre jusqu'à la fin de semaine. Le camp accueille entre 6.400 et 8.100 habitants, venus en majorité d'Afghanistan, du Soudan et d'Erythrée.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration