• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Beauvoir (Oise) : un château du XVIIIe victime d'un incendie

Le feu a été circonscrit à l'aile centrale, mais la toiture est détruite et le premier étage fortement touché. / © Benoit Henrion / France 3
Le feu a été circonscrit à l'aile centrale, mais la toiture est détruite et le premier étage fortement touché. / © Benoit Henrion / France 3

L'un des châteaux de la famille de Guillebon, situé à Beauvoir (Oise) et datant du XVIIIe siècle, a été en partie détruit dans un incendie, vendredi 24 avril.

Par Mickael Guiho

Le château du village de Beauvoir, dans l'Oise, fut bâti dans les années 1760. Il avait survécu aux affres du temps, grâce à l'entretien par la famille de Guillebon, les nobles propriétaires du monument (et d'autres châteaux). Mais ce vendredi 24 avril 2015, le feu en a détruit une bonne partie, sans faire de blessé cependant puisque le bâtiment n'est plus habité depuis deux mois.

Pompiers et gendarmes ont été alertés peu après 7h du matin. Les flammes se propageaient à travers la toiture du château dans les combles. Vers 8h45, les pompiers sont parvenus à circonscrire l'incendie à la partie centrale du château. Les ailes devraient être sauvées, mais ce sera marginal. La toiture a disparu et le premier étage est détruit.

A 9h30, les pompiers envisageaient de rassembler davantage de personnels pour évacuer d'éventuels meubles classés.

Images de l'incendie


Selon la compagnie de gendarmerie de Beauvais, cet incendie serait accidentel. Le propriétaire, le comte Henri de Guillebon, qui vit dans une dépendance selon les gendarmes, avait allumé un feu dans une cheminée du château jeudi soir. Et c'est du conduit de cheminée, que le feu serait parti ce matin selon les gendarmes.

9 centres de secours sont intervenus dont un de la Somme. 50 sapeurs pompiers ont été mobilisés et 16 engins dont trois échelles. A 9h50, ils étaient toujours à pied d'oeuvre. D'autant que, sous le soleil, dans la chaleur, et avec les nombreux tableaux et meubles présents dans le château, les décombres brûlaient encore par moments.

Les soldats du feu ont prévu de rester sur place jusqu'au soir, voire durant la nuit.

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus