• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Compiègne : le meurtrier présumé d'Issa Camara arrêté et mis en examen

(Illustration) / © MAXPPP
(Illustration) / © MAXPPP

Un homme de 22 ans soupçonné du meurtre par balles mi-juillet d'Issa Camara, survenu le 10 juillet dans un quartier de Compiègne gangréné par le trafic de drogue, a été mis en examen et incarcéré jeudi 4 août.

Par MG avec AFP

Il était en fuite depuis la fusillade survenue le 10 juillet, dans un square proche du quartier Bellicart à Compiègne. Ce jour-là, un habitant de 29 ans, Issa Camara, avait été blessé par une arme à feu. Il avait reçu plusieurs balles dans le thorax, en pleine journée et devant témoins, avant de décéder des suites de ses blessures dans la soirée. Près d'un mois plus tard, le meurtrier présumé en cavale est enfin sous les verrous.

Connu pour trafic de drogues


Cet homme de 22 ans a été mis en examen et incarcéré jeudi 4 août, dans la soirée. Il avait été interpellé mardi soir par a BRI de Lille et la PJ de Creil à Bourg-et-Comin, petit village de l'Aisne où il s'était caché. 

 

Le jeune homme, identifié comme l'auteur des coups de feu avec une arme automatique de calibre 7,65, était "très défavorablement connu" des services de police pour de multiple affaires de drogue. Un mandat d'arrêt national avait déjà été émis à son encontre concernant une précédente histoire de stupéfiants, selon la source policière.

Quel est le mobile ?


Le quartier Bellicart, proche du lieu de l'assassinat dans le nord de Compiègne, est réputé pour être un centre des trafics de drogue. Il n'est toutefois pas établi que le meurtre soit directement lié à ces activités.

En revanche, on sait que le meurtrier présumé était en conflit avec des proches de la victime et des violences ont éclaté trois jours après le meurtre (avec des tirs de kalachnikov dans Compiègne). Des éléments qui ouvrent la piste d'un réglement de comptes dont Issa Camara aurait été la victime collatérale.

Les complices du meurtre


L'un des deux complices du meurtrier présumé, un homme de 21 ans, avait déjà été interpelé à Grande-Synthe (Nord) quelques jours après la fusillade et mis en examen pour "complicité d'assassinat". Un troisième et dernier individu est toujours recherché.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus