Cet article date de plus de 8 ans

Le tracé central du futur barreau Creil-Roissy a la faveur du ministre des transports, Frédéric Cuvillier

En visite à Amiens ce mardi, le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, a décidé de retenir le tracé dit Centre-Nord pour le futur barreau Creil-Roissy. C'est cette option qui sera présentée à la commission Mobilité 21 qui doit statuer sur les grands dossiers de transport en France.
Le 30 avril dernier, le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, était en visite à Amiens pour soutenir le projet du barreau Creil-Roissy.
Le 30 avril dernier, le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, était en visite à Amiens pour soutenir le projet du barreau Creil-Roissy. © France 3 Picardie/Arrantxa Belderraïn
Le barreau Creil-Roissy, ce sont 6 à 7 km qui pourraient permettre de relier la Picardie au réseau à grande vitesse à partir de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. La ligne Paris-Amiens gagnerait ainsi 30 minutes de trajet et 7 TGV quotidiens relieraient les 2 villes dans les 2 sens.



3 options de tracé étaient envisagées: l'une qui passe au nord, l'autre au centre et l'autre au sud:




En visite à Amiens, Frédéric Cuvillier, le ministre des transports, a annoncé privilégier le tracé central. C'est cette option qu'il présentera à la commission Mobilité 21 que le ministre a installée en octobre dernier:



Cette commission est chargée de d'étudier tous les importants dossiers de transports. Ses conclusions et arbitrages sont attendus d'ici juin prochain.

La réalisation de l’ensemble du projet doit être contenue dans l’évaluation prévue de 306 millions d’euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports sncf