Amiens : payer le prix fort pour sécuriser la grande réderie

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Picardie
© Mathilde Granozio

La ville d'Amiens, qui a choisi de maintenir la grande réderie d'automne, doit payer le prix fort pour en assurer la sécurité. Les six entrées du site seront placées sous haute surveillance. 30 agents municipaux seront mobilisés.

En complément sur le terrain, les deux associations organisatrices font appel à des sociétés privées. Toutes les voitures seront contrôlées et affublées d'un macaron. Un dispositif dont le coût est estimé à 10.000€, selon Daniel Héripré, président des commerçants du quartier des Halles.

A partir de 7 heures, tous les véhicules devront évacuer la zone. Une décision à priori pénalisante pour les antiquaires.

Une fréquentation à la hausse


Malgré tout, Amiens semble bénéficier de l'annulation de la Braderie de Lille. "On a beaucoup plus d'exposants que les autres années, beaucoup plus de professionnels. Ce qui montre effectivement que ces gens là avaient l'habitude d'aller à Lille." confirme Daniel Héripré

Reste à ce jour une inconnue : l'Etat n'a pas encore détaillé les renforts policiers qu'il compte déployer

durée de la vidéo: 01 min 36
Quels dispositifs de sécurité pour la réderie d'Amiens ?

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.