• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Amiens : les potagers libre-service du parc Saint-Pierre attendent l'accord de la mairie

Les bacs potagers de l'association Ekidina dans le quartier Saint-Pierre à Amiens / © Ekidina
Les bacs potagers de l'association Ekidina dans le quartier Saint-Pierre à Amiens / © Ekidina

Partager ses fruits et légumes. c'est possible à Amiens avec l'association Ekidina et le réseau Les Incroyables Comestibles. Le week end dernier sans autorisation officielle de la mairie, les deux partenaires, avec les habitants du quartier Saint-Pierre ont fêté l'installation des bacs potagers.

Par Halima Najibi

A l'entrée du parc Saint-Pierre, au 20 rue des Bonnards, les habitants du quartier peuvent librement cultiver et récolter dans des petits jardins partagés. Cet  espace d’agriculture urbaine solidaire est destiné à créer du lien social, mais et surtout à sensibiliser aux circuits courts et à la consommation locale à travers un retour à la terre. Mais ce projet de l'association Ekidina dans le quartier Saint-Pierre n'a pas le feu vert de la mairie d'Amiens, malgré leur demande d’autorisation écrite faite mi-avril 2013. Confiant d'une réponse positive, les responsables de l'association ont toutefois essuyer pour le moment  un refus de la part de la mairie, celle-ci leur a fait remarquer que le lieu choisi pour la réalisation de ce potager n'est pas adapté pour des questions de sécurité et des projets d'aménagements futurs à l'endroit ou sont installés les bacs. 

Nous avons été contactés hier (mercredi 10 juillet 2013) par la police municipale d’Amiens Nord pour expliquer l’aménagement des bacs sur le terre-plein à St Pierre. Nous recevant, il nous est expliqué que le cabinet du maire a saisi la police municipale afin de « régler l’affaire » concernant l’occupation illégale d’un espace public," souligne les responsables de l'association. Et d'ajouter "Afin d’éviter que ces efforts aient été faits en vain, et de permettre aux habitants de continuer à profiter de cette installation, nous avons proposé de déplacer les bacs sur la friche qui jouxte la rue des Bonnards sur laquelle il n’est pas prévu d’aménagement imminent. Une affaire à suivre !

.


Installation de bacs potagers dans le quartier Saint-Pierre à Amiens


 


Potager urbain dans la rue Eloi Morel

Idée et objectifs

Le projet de « potager libre-service » installé samedi 06 juillet sur le terre plein de la rue Eloi Morel, dans le quartier St Pierre, est un projet d’aménagement de l’espace public porté par les citoyens et par l’association Ekidina.
L’idée principale est de « recycler » les espaces inutilisés de la ville en espaces de production potagère et, par la même occasion, d’améliorer le cadre de vie des habitants en embellissant le quartier. Les potagers sont cultivés, entretenus et récoltés par tous (les passants, les habitants du quartier, etc.) selon le principe des Incroyables Comestibles. C’est également l’opportunité pour la population de se sensibiliser à l’agriculture biologique, aux circuits courts et à la consommation locale.
Parmi les autres objectifs, il est celui de recréer un lien entre les habitants en les réunissant autour du compostage de leurs déchets organiques et la culture de légumes, leur permettre de retrouver le rapport à la terre et les valeurs qu’il véhicule.

Le projet

L’élément central du projet est le composteur collectif.
Placé au cœur du terre-plein de la rue Eloi Morel, il invite les voisins à déposer leurs déchets de cuisine ou tonte. Ce geste simple permettra au voisinage de faire son premier pas dans le projet de culture urbaine.
Les habitants participant au remplissage du compost sont invités à prolonger leur geste par l’installation de bacs de plantation en prolongement de ceux déjà installés par l’association et quelques habitants.
Sans forcément s’en rendre compte, ils auront encouragé la biodiversité en plantant des semences rares et biologiques avec un compost riche et naturel.

Prenant en compte les inquiétudes de la mairie, nous avons réalisé un aménagement léger, posé sur la pelouse, sans abîmer l’espace d’origine.
4 carrés de 1 mètre sur 1 mètre, construits bois de palettes, ont été installés sur le terre-plein, au cours d’une journée ensoleillée, avec l’aide d’une trentaine de personnes.

Des plantes aromatiques, tomates, choux, salades, kiwis et autres fruits et légumes ont été planté dans ces carrés.
Le potager est désormais ouvert aux passants, le but étant que tout le monde puisse en bénéficier se servir en fruits ou légumes cultivés pour tous (ex : framboises, oignons, plantes aromatiques, …).
L’idée est de responsabiliser la population, les incitant, s’ils récoltent des légumes, à planter également des graines derrière eux.

Cet aménagement participe du mouvement des « incroyables comestibles », mouvement apparu il y a trois ans dans une ville d’Angleterre, et qui conquiert l’Europe assez rapidement.
Il consiste à cultiver des parcelles de terre devant chez soi et laisser les passants se servir en légumes.
Le projet de la rue Eloi Morel demeure donc le premier projet d’envergure de ce mouvement sur Amiens et représente ainsi un émulateur potentiel à tous les projets de potagers libre-service à venir.

Parmi les bénéficiaires, la ville peut profiter du fait de déléguer l’entretien de cet espace public à la population et de voir le cadre de vie des quartiers s’embellir.
Le principe du compostage, s’il est suivi par d’autres quartiers, permettra de diminuer la quantité de déchets dans les poubelles et, par conséquent, nécessitera moins de ramassage par la municipalité.

Sur le même sujet

Feu de chaume à Bettencourt-Saint-Ouen (80)

Les + Lus