• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Réunion à Matignon avec les élus picards sur Whirlpool : ce qui a été dit

Brigitte Fourré et Alain Gest reçus à Matignon pour parler des emplois à Whirlpool / © Maxppp
Brigitte Fourré et Alain Gest reçus à Matignon pour parler des emplois à Whirlpool / © Maxppp

Plusieurs élus picards étaient reçus hier à Matignon pour une réunion de crise après l'annonce mardi de la fermeture de l'usine Whirlpool à Amiens, entraînant la suppression de 290 emplois. L'Etat souhaite assurer un "suivi très exigeant" mais n'annonce rien de concret.

Par Célia Mascre

Déception pour Xavier Bertrand, Brigitte Fourré, Alain Gest... et d'autres élus locaux qui étaient reçus hier par le Premier ministre Bernard Cazeneuve en présence de Myriam El Khomri pour parler emploi. Pas de mesure concrète ni de réelle solution proposée par le gouvernement, qui assure toutefois "assurer un suivi très exigeant des engagements de l'entreprise [Whirlpool]".

Fermeture de Whirlpool Amiens : Brigitte Fouré reçue à Matignon
Avec Brigitte Fouré, maire d'Amiens/Propos recueillis par Piuerre-Guillaume Creignou et Aurélien Barège - France 3 Picardie  - France 3 Picardie


Le cas Whirlpool était en effet à l'ordre du jour de cette réunion de crise. Mardi 24 janvier, le groupe a annoncé la délocalisation de son site amiénois, spécialisé dans la fabrication de sèche-linges haut-de-gamme, vers la Pologne. La production ralentira au printemps avant de cesser en 2018. Cette fermeture causera la suppression de 290 emplois (hors intérimaires). 

Fermeture de Whirlpool Amiens : Xavier Bertrand reçu à Matignon
Propos recueillis par Pierre-Guillaume Creignou et Aurélien Barège - France 3 Picardie - France 3 Picardie


"Nous entendons que [Whirlpool] assume sa responsabilité sociale, sa responsabilitév économique et s'engage financièrement pour nous accompagner sur la réindustrialisation de ce site", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue. Bernard Cazeneuve, lui, se dit "très déterminé" pour permettre "l'arrivée de repreneurs et l'accompagnement de l'ensemble des salariés sans faille". 

Un contrat pour le bassin amiénois


Plus largement, c'est tout le bassin de l'emploi d'Amiens qui a été évoqué. Le Premier ministre a confié au préfet des Hauts-de-France, Michel Lalande la mission de construire avec les élus locaux un "contrat pour le développement de l'Amiénois, qui devra être signé en mars 2017". Ce contrat est censé permettre, entre autre, la resctructuration du CHU et l'ouverture de certains chantiers. Objectif, accélérer les projets prioritaires pour l'attractivité d'Amiens.

Le secrétaire d'Etat aux transports M. Sirugue a annoncé par ailleurs qu'une réunion aurait lieu en février à Amiens.

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus