Cet article date de plus de 6 ans

Lunettes, sténopés, live internet : 10 solutions pour voir l'éclipse solaire du 20 mars

Vendredi 20 mars, vers 10h30, le soleil sera caché à 80% par la lune. Voici 10 solutions matérielles pour profiter du spectacle depuis le sol picard.
Photo d'illustration : une optique équipée pointe vers une éclipse solaire.
Photo d'illustration : une optique équipée pointe vers une éclipse solaire.
Ce sera l'événement de vendredi 20 mars. Une éclipse solaire partielle mais importante. Depuis la Picardie, le solaire sera recouvert à près de 80% par la lune, qui se trouvera entre lui et la Terre. Un événement rare. D'autant que la prochaine éclipse totale, elle, ne sera visible en France qu'en 2081...

Pour ceux qui ont en tête de mettre le nez dehors pour profiter du spectacle, gare à vos rétines. La lumière du soleil et les infrarouges peuvent brûler définitivement les rétines. A ne pas faire donc : regarder l'éclipse à l’œil nu, ou avec de simples lunettes de soleil, même plusieurs empilées. Oubliez aussi les filtres photo, les radiographies, etc. Regarder le spectacle à travers un appareil photo ou un smartphone ne sera pas plus intelligent. N'espérez pas vous en sortir, non plus, en regardant le reflet du soleil dans l'eau, un miroir ou une vitre : les infrarouges seront toujours là !

Fort heureusement, les solutions existent pour admirer une éclipse solaire en toute sécurité. En voici 10.

Les équipements spéciaux


Evidemment, l'idéal est de se procurer des lunettes de protection en pharmacie ou supermarché. Elles sont spécialement conçues pour les éclipses. Il est toutefois difficile d'en trouver, même si un opticien à Amiens pourrait vous sauver. Notez aussi que les hebdomadaires Science & Vie et Ciel & Espace, ainsi que le livre "Une éclipse en lumière", sont vendus avec des lunettes.

Se la jouer Dark Vador


Les lunettes et masques de soudeur sont une solution. Pas pour vous déguiser en Dark Vador. Mais bien pour regarder une éclipse. Certes, l’ARS les déconseille. Pour cause : tous les masques de soudeur ne sont pas suffisamment sécurisants. Mais si vous êtes certain que votre matériel intègre un filtre de grade 14 et qu’il n’est pas rayé, ce sera bien le meilleur rapport praticité/sécurité, après les lunettes spéciales et viséclipses

Ce soudeur n'est pas mon père.
Ce soudeur n'est pas mon père.

Aller voir une association


Des amateurs d'astronomie proposeront, vendredi matin, des ateliers d'observation, avec tout le matériel nécessaire. Vous en trouverez notamment à Soissons, Beauvais ou Breteuil. Vous trouverez ici la liste des associations existantes dans la région et contacter celle la plus proche de chez vous pour savoir si elle organise quelque chose.

En live sur internet


Si vous n'avez pas le matériel ou le temps d'aller dehors pour voir l'éclipse, sachez que le spectacle sera retransmis en direct sur internet. Pensez aux webcams d'amateurs mais aussi au CNRS, qui proposera un live sur Dailymotion. Sur cet autre site, vous pourrez même admirer l'éclipse totale, invisible depuis le sol français. Sur internet, en direct, grâce aux webcams ou, mieux, à un live retransmis par le CNRS sur Dailymotion.

Avec un appareil photo


Répétons-le : regarder le soleil à travers un appareil photo, une caméra ou un smartphone, est très dangereux pour l'oeil. Mais pour les objectifs, il existe des accessoires adaptés. Pour les amateurs de prise d'image, le site phototrend.fr conseille d’acheter un filtre à densité neutre type ND6400 ou bien une feuille de filtre solaire Astrosolar, à appliquer sur votre matériel.

Une lunette astronomique équipée d'un filtre Astrosolar.
Une lunette astronomique équipée d'un filtre Astrosolar.

Construire un sténopé


Le principe du sténopé est simple. Il s'agit de ne pas regarder la lumière directement mais sa projection. Concrètement, vous prenez une feuille ou une planche, vous y faites un tout petit trou, vous l'orientez de manière à ce que le soleil passe à travers et soit projeté sur le sol ou sur une autre planche/feuille derrière. En regardant cette projection, vous regardez le rond de lumière se transformer en croissant.

Le principe du sténopé, illustré avec une boite à chaussures.
Le principe du sténopé, illustré avec une boite à chaussures.

Le sténopé amélioré


Il existe aussi une version "tube" du sténopé. Plutôt que d'utiliser une planche ou du papier, vous pouvez prendre un tube en carton de 50 centimètres, boucher une ouverture avec un papier aluminium que vous percez ou milieu, et boucher l'autre ouverture avec du papier calque. Ici vous pourrez regarder directement le papier calque (l'image ne sera donc pas inversée), mais pas frontalement, juste du coin de l'oeil.

Schéma explicatif du sténopé à tube.
Schéma explicatif du sténopé à tube.

Mais le principe du sténopé peut encore plus simplement être réalisé avec des jumelles. Il faut les utiliser à la place du tube en carton : la lumière passe à travers la jumelle et est projetée sur une feuille blanche. Le résultat est encore plus précis qu'avec un sténopé tube.

Sténopé : la version passoire


Moins compliquée et plus originale dans son rendu, la technique de la passoire consiste tout simplement à placer un ustensile perforé au soleil et à regarder son ombre sur le sol ou sur une feuille blanche. Le soleil sera démultiplié. Et à l'heure de l'éclipse, c'est une ribambelle de croissants qui s'offrira à vos yeux.

Le croissant de soleil apparaît à travers chaque trou d'un écumoire.
Le croissant de soleil apparaît à travers chaque trou d'un écumoire. © http://planet-terre.ens-lyon.fr/

La boite noire


C'est la solution des bricoleurs aux âmes poétiques. Il 'agit de construire un sténopé assez grand... pour s'asseoir à l'intérieur. Explications en image avec un courageux qui a fabriqué l'objet.

La construction d'un sténopé géant


10 secondes


Si rien de tout cela ne vous a convaincu, vous pouvez toujours tenter le diable en regardant l'éclipse avec de simples lunettes de soleil. Oui, vous pouvez. Mais à une condition : ne pas le faire plus de 10 secondes au total. 10 secondes. Pas plusieurs fois 10 secondes. 10 secondes, point barre. C'est un opticien qui l'a expliqué à nos confrères de L'Express.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements environnement