PORTRAIT. Un jeune Amiénois en pleine préparation pour l'Enduropale du Touquet

PORTRAIT. Un jeune amiénois en pleine préparation pour l'Enduropale du Touquet
Un reportage de Stanislas Madej, Marie Benoist et Léo Ségala ; avec Pierre Lesourd, motard en 250 cc ; Paul Outurquin, ami et assistant de Pierre ;

C'est une course mythique qui attire chaque année plus d'un millier de pilotes... L'Enduropale du Touquet aura lieu les 3, 4 et 5 février. Un jeune amiénois en pleine préparation. 185ème pour sa première participation l'an dernier, il vise le top 100.

Par France 3 Picardie

Pierre Lesourd, motard depuis l'âge de 4 ans, plusieurs fois champion de Picardie en catégorie jeune. Après un arrêt, il a décidé de reprendre le guidon pour courir le mythique Enduropale du Touquet

Un rêve d'enfant


"C'est mon rêve d'enfant. Depuis tout petit, je vois cette course à la télé... Mais c'est aussi un mode de vie que j'adopte des mois avant la course, avec une alimentation saine, équilibrée, du sport tous les jours", partage Pierre Lesourd.

Aujourd'hui étudiant en technique de commercialisation sur Amiens, il met ses cours en pratique en recherchant lui-même des sponsors. Son budget 2017 n'est pas bouclé, il lui manque encore 2000 euros.

Récolter des fonds


"Je vais devoir refaire ma machine pour qu'elle soit dans des conditions presque neuves", explique le motard. Il démarche des entreprises pour pouvoir financer son projet et finir la saison. Heureusement, il peut compter sur le soutien de son père.

Son père qui est aussi son mécano officiel. Car sa moto, une 250 YZF Yamaha, il la bichonne. Il peut aussi compter sur Paul, toujours présent en coulisse comme sur les pistes. Paul s'entraîne toutes les semaines avec Pierre afin de le soutenir. 

Un soutien nécessaire, quand l'optique de la compétition impose un rythme de vie très strict.

Entrer dans le top 100


Objectif pour cette deuxième compétition, entrer dans le top 100 pour mieux préparer les éditions suivantes. "D'ici très peu de temps, j'aimerais rentrer dans les 50 premiers, et par la suite dans les 30 ça me ferait vraiment plaisir."

185ème au Scratch l'an passé mais 17e en 250, Pierre attend le 3 février avec impatience...

 

Sur le même sujet

La préfète de la Somme en visite à Crouy-Saint-Pierre pour rassurer les agriculteurs

Les + Lus