Quand Noeux-les-Mines était aux portes de la Division 1

© INA / FRANCE 3
© INA / FRANCE 3

Ce vendredi, l' US Noeux-les-Mines défie le RC Lens en Coupe de France. Une façon de renouer avec son glorieux passé qui mena cette équipe aux portes de la Division 1. Retour au début des années 80 avec ces images d'archives au fort parfum nostalgique.

Par EM

Au début des années 80, un petite équipe épate le monde du football. L'US Noeux-les-Mines monte en Division 2 au tout début des années 80. Un événement et un exploit pour une ville de seulement 15 000 habitants, à 15km seulement du glorieux voisin, Lens, alors en D1.

Mais les jaunes et bleus vont aller plus loin. Par deux fois, ils vont manquer de peu la montée, notamment en 1981 lors des barrages.

En 1982, l'équipe se fait également connaître en Coupe de France. En 32ème de finale, l'US Noeux, sort le FC Nantes qui évolue en D1 (2/1 au Stade Bollaert de Lens). Au tour suivant, les Noeuxois seront éliminés par le PSG, futur vainqueur de l'épreuve (0/1, 0/2).

Quand Noeux-les-Mines était aux portes de la Division 1

"Des moments extraordinaires"


Un des artisans de cette belle aventure s'appelle Gérard Houiller. Il a repris en main le club en 1978 et l'a fait monter. Celui qui deviendra entraîneur du RC Lens, du PSG ou encore sélectionneur de l'équipe de France s'appui sur un groupe à la fois jeune et expérimenté : Marx, Krawczyk, Tirloit... . «Ce n’était pas une grande ville, mais on y a vécu des moments extraordinaires. J’ai encore au fond de moi tout le bonheur partagé avec les supporters. On a d’abord remporté le titre de D3, avant de vivre trois belles années en D2», se souvient-il dans La Voix du Nord.

Mais la belle épopée va tourner court. En 1982, le décès du président et mécène de l'équipe Bernard Leroy et le rachat de l'enseigne Leroy-Merlin, principal actionnaire du club, par le groupe Auchan, vont précipiter la déroute sportive et financière de l'US Noeux. Le club abandonne le statut professionnel en 1984 et demande sa rétrogradation en D3. Le début d'une longue descente.

Aujourd'hui, le club joue en Régionale 2 (7ème division). Et revient sous les feux des projecteurs à l'occasion d'un derby des corons symbolique face au RC Lens.  C'est Gérard Houiller qui donnera le coup d'envoi du match à 18h30.


Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus