• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : quand Daniel Percheron doit céder sa place en tribune à Marine Le Pen

Daniel Percheron a dû se lever pour laisser sa place à Marine Le Pen en tribune présidentielle du Stade Bollaert-Delelis. / © France 3 Nord Pas-de-Calais
Daniel Percheron a dû se lever pour laisser sa place à Marine Le Pen en tribune présidentielle du Stade Bollaert-Delelis. / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Une scène insolite s'est produite lundi soir dans la tribune présidentielle du Stade Bollaert-Delelis. A l'arrivée de Marine Le Pen, venue assister au match Lens-Nancy, le président PS du conseil régional du Nord Pas-de-Calais, Daniel Percheron, a dû se lever et trouver une autre place.

Par @f3nord

La scène, surprise par notre caméra, se passe lundi soir en tribune présidentielle du Stade Bollaert-Delelis. Le coup d'envoi du match de Ligue 2 entre le RC Lens et l'AS Nancy Lorraine a été donné il y a quelques minutes. Le président PS du Conseil régional du Nord Pas-de-Calais, Daniel Percheron, regarde la rencontre assis derrière Dominique Bailly, le sénateur/maire socialiste d'Orchies. Arrive alors, un peu en retard, toute une délégation du Front National, conduite par Marine Le Pen, tête de liste aux élections régionales de décembre. Avec elle, outre ses gardes du corps, il y a Steeve Briois, (maire FN d'Hénin-Beaumont et vice-président du parti), Bruno Bilde (conseiller spécial), Sébastien Chenu (tête de liste FN dans la Somme pour les régionales) ou encore Philippe Eymery (tête de liste dans le Nord).

Daniel Percheron est alors prié de se lever pour laisser la place aux nouveaux arrivants, sous le sourire narquois de Marine Le Pen et de ses amis auxquels une rangée de sièges avaient visiblement été attribués. Le président du conseil régional se retrouve debout sans fauteuil, jusqu'à ce que Gervais Martel, le président du RC Lens, lui fasse signe de le rejoindre, une personne ayant accepté, à son tour, de lui céder une place à côté du maire PS de Lens, Sylvain Robert. "Daniel Percheron n'a pas cédé sa place", a réagi le responsable communication du Racing Club de Lens. "Il s'est juste trompé de porte et donc de place". 

RC Lens : quand Daniel Percheron doit céder sa place en tribune à Marine Le Pen

Alors que la campagne des régionales bat son plein, le Stade Bollaert fait partie de ces lieux symboliques où il faut se montrer. Selon son entourage, c'est la première fois que Marine Le Pen - conseillère régionale depuis 1998 - assistait à un match à domicile des Sang et Or. La candidate FN à la succession de Daniel Percheron, s'est d'ailleurs fendue d'un "tweet" à l'issue de la rencontre.

Sur la photo, on reconnaît à gauche Guillaume Kaznowski, conseiller municipal FN de Liévin, que certains médias nationaux ont présenté  comme un "leader" des supporters du RC Lens. S'il n'a aucune fonction officielle au sein d'un groupe, il gère en revanche une page Facebook baptisée "Kop Tony-Marek" et a organisé en juillet 2014 une manifestation à Lens pour exiger l’intégration du club en Lique 1 après le refus de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG). 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus