Cet article date de plus de 5 ans

Régionales : La Voix du Nord s'engage contre Marine Le Pen (FN)

Le quotidien régional La Voix du Nord affiche ce lundi en "Une" son "inquiétude" à la perspective d'une victoire du Front National lors des élections régionales en Nord Pas-de-Calais Picardie. Marine Le Pen a réagi vivement. 
La Voix du Nord de ce lundi 30 novembre.
La Voix du Nord de ce lundi 30 novembre. © France 3
"Pourquoi une victoire du FN nous inquiète". C'est le titre choisi par La Voix du Nord ce lundi à 6 jours du 1er tour des élections régionales. Un titre accompagné d'une photo noir et blanc de Marine Le Pen, cadré serré, visage grave. A l'intérieur, deux pages d'argumentaire pour expliquer ce choix. 

"Parce que nous ne portons pas les mêmes valeurs", "Parce qu'il n'a pas l'expérience", "Parce que la région est naturellement ouverte", "Parce qu'il se contredit", "Parce qu'il menace la solidarité nordiste". En cinq points (il y aura un deuxième volet ce mardi), le quotidien déploie un argumentaire politique contre le FN. "Nous vous montrons un autre visage de Marine Le Pen et du Front National. A chacun désormais de de savoir s'il veut les porter à la tête de la Région."

"Profondément scandaleuse"

Le quotidien numéro un dans la région s'engage pleinement et politiquement dans la campagne. Jean-Michel Bretonnier, rédacteur en chef, s'en explique également dans un éditorial : "Le Front national n'est donc pas la solution mais il apparaît pourtant aux yeux de beaucoup d'électeurs comme leur dernier chance. Dans notre région notamment, le parti de Marine Le Pen surfe sur le rejet violent de la classe politique, droite et gauche confondues. S'installe alors cette fausse logique qui veut que le Front National réussisse là où les autres ont failli, puisqu'il est différent. Or, tout n'a pas échoué depuis trente ans et le pire est toujours possible."

Sur RTL, ce lundi matin, la présidente du Front national a qualifié la Une de La Voix du Nord de "profondément scandaleuse" : "Ils font deux pages aujourd'hui, ils feront deux pages demain. C'est un tract pour le Parti socialiste mais c'est la contrepartie des neufs millions de subventions qu'ils ont touchées de la part du Conseil régional socialiste". Marine Le Pen, a indiqué qu'elle souhaité supprimer ces subventions : "Ces médias sont achetés par un exécutif et le moment venu, ils rendent la monnaie de l'énorme subvention qu'ils ont touché. C'est la raison pour laquelle ils nous attaquent, ils cherchent à défendre leurs subventions alors qu'il y a un million de pauvres dans notre région". 

Le Front National a également indiqué dans un communiqué en fin de matinée : "L’équipe de Marine Le Pen, qui n’a pas été contactée ni pu exposer son point de vue, exerce dès aujourd’hui son droit de réponse et prépare un référé devant le TGI de Lille en cas de non-parution. Plus qu’une question de droit, c’est évidemment une question de principe et de respect des habitants de notre Région et de leur dignité."

A son tour, en début d'après-midi, La Voix du Nord a réagi à la réaction du FN, notamment pour indiquer que La Voix du Nord ne recevait pas directement d'argent du Conseil régional : "Ce n’est pas La Voix du Nord, mais la chaîne de télévision régionale Wéo dans laquelle notre groupe compte 34 % du capital, qui reçoit 1,5 million d’euros d’aide à la production de programmes audiovisuels précis (et non de subventions), qui tournent tous autour de sujets régionaux et sont regardés par plus de 25 % des habitants du Nord – Pas-de-Calais. Et cela, Marine Le Pen le savait pertinemment puisque son parti est représenté au comité vérifiant l’utilisation de cet argent."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections