• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L’Amiénois Corentin Ermenault poursuit sa carrière de cycliste sur les routes de Nice

A 23 ans, l'Amiénois Corentin Ermenault a décidé de s'installer à Nice pour s'entraîner sur un terrain plus montagneux / © A. Barège
A 23 ans, l'Amiénois Corentin Ermenault a décidé de s'installer à Nice pour s'entraîner sur un terrain plus montagneux / © A. Barège

À seulement 23 ans, l’ancien champion d’Europe de cyclisme sur piste a décidé de se consacrer à la route pour deux saisons. Le cycliste amiénois a donc donné un nouveau virage à sa carrière en déménageant sur Nice.
 

Par MCP avec E. Montcho

A toute vitesse, le vélo de Corentin Ermenault serpente sur les routes de l’arrière-pays niçois. Le coureur cycliste amiénois a déménagé sur la Côte d’Azur il y a quatre mois. Son nouveau terrain de jeux ? Montagnes et virages, routes escarpées et descentes à pic. Un environnement idéal pour poursuivre sa progression. « C’est plus un registre de grimpeur, ce n’est pas mon profil mais au moins je le travaille bien, reconnaît Corentin Ermenault. Il y a plus de qualité qu’en Picardie où c’est long, tout droit et plat avec des champs. Là c’est les montagnes, le soleil et la mer. Du coup les entraînements passent plus vite ! »
 

En quittant sa terre natale, le cycliste de 23 ans a totalement changé de mode de vie. Désormais, il vit seul dans son propre appartement, loin de ses proches. « Je ne suis pas très famille mais en m’éloignant je me suis rendu compte que la famille c’était important, explique le jeune sportif. Moi je m’y habitue bien parce que j’adore cette vie ici. J’ai toujours voulu aller dans le sud et Nice est un bon endroit pour le vélo ».
 
L’Amiénois Corentin Ermenault poursuit sa carrière de cycliste sur les routes de Nice
Avec Corentin Ermenault, coureur cycliste - Equipe Vital Concept-B&B Hotels. Un reportage d'Emilie Montcho, Aurélien Barège et Mathieu Krim.

Désormais, le jeune homme peut se consacrer entièrement à son sport et au mode de vie qui l’accompagne. Suivi par une nutritionniste, il est bien plus rigoureux sur son alimentation que lorsqu’il vivait à Amiens.

Mais pour l’instant, difficile de constater les bienfaits de ce nouveau quotidien. Malgré de nombreuses chutes en début de saison, une date est cochée sur son calendrier : « J’aurais Paris-Roubaix le 14 avril et c’est le premier gros objectif pour moi. C’est une course que j’affectionne énormément car elle se situe dans mes terres natales. C’est une course dont j’ai toujours rêvé ».
 
Après deux saisons consacrées à la route, Corentin Ermenault retournera à ses premiers amours, la piste et le vélodrome, avec une reprise des compétitions à l'automne. Sans oublier son objectif à long terme : les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.
 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus