Amiens : masque obligatoire dans certains lieux publics extérieurs à partir de vendredi

Comme dans de nombreuses villes de France, le masque sera obligatoire dans certains lieux publics extérieurs à Amiens, à partir de vendredi. Une mesure dictée par la remontée des cas de Covid-19 en France depuis plusieurs jours.
Comme ici à Lille, le port du masque devient obligatoire dans certaines rues d'Amiens dès le 7 août.
Comme ici à Lille, le port du masque devient obligatoire dans certaines rues d'Amiens dès le 7 août. © FTV
Amiens emboîte le pas à Lille. À partir de vendredi 7 août, le port du masque sera obligatoire dans certaines zones de la capitale picarde. La maire d'Amiens, Brigitte Fouré, va signer un arrêté municipal dans la journée ce jeudi, officialisant cette mesure. 


"Une remontée générale des cas de Covid-19 en France"

"C'est la conjoncture générale qui m'a poussée à prendre cette décision, explique la maire UDI, Brigitte Fouré au téléphone. On voit qu'il y a une remontée générale des cas de Covid-19 un peu partout en France. Dans un premier temps, j'avais rappelé qu'il était souhaitable de porter un masque dans la ville. Dans un second temps, au vu des grandes chaleurs que nous attendons dans les prochains jours, j'ai pris la décision, en accord avec la préfète, d'imposer le port du masque"détaille-t-elle. 

De la gare à la maison de la culture, à Saint-Leu et sur les marchés

À partir de vendredi, il sera obligatoire de porter un masque sur l'axe piétonnier entre la gare et la Maison de la Culture le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h.
 Le quartier Saint-Leu "où on fait face à un afflux important de personnes", est également concerné par cet arrêté. Le port du masque sera obligatoire du mercredi au dimanche de 21h à 5h.

Il faudra aussi porter un masque dans les marchés de plein-vent : marché de Gorlitz  marché d’Etouvie, marché place Maurice Vast, marché Esplanade Branly, marché rue Dargent, marché du Colvert, marché place Parmentier, marché du livre place Alphonse Fiquet.
 

Amende de 135 euros

La police municipale et nationale sera chargée de faire respecter cet arrêté. "Bien sûr, ils commenceront par de la pédagogie, assure-t-elle. Ensuite il y aura des verbalisations". Les contrevenants s'exposeront à une amende de 135 euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société