Amiens : un frigo partagé installé dans le quartier Saint-Leu

Un nouveau frigo partagé est inauguré ce samedi 30 janvier dans le quartier Saint-Leu, à Amiens. Le principe est simple : proposer des denrées gratuites dont chaque personne dans le besoin peut se servir. Avec un double objectif : lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaire. 

Amiens se dote d'un deuxième frigo partagé, à l'initiative de l'association En Savoir Plus et le collectif Robin.e.s des bennes, accompagnés par des étudiants du Foyer évangélique universitaire.
Amiens se dote d'un deuxième frigo partagé, à l'initiative de l'association En Savoir Plus et le collectif Robin.e.s des bennes, accompagnés par des étudiants du Foyer évangélique universitaire. © France Télévisions

Un réfrigérateur installé en pleine rue, aux denrées gratuites et accessibles à tous ; le concept surprend, séduit et se développe peu à peu dans toute la France. Amiens n'y échappe pas et accueille déjà un deuxième frigo partagé. Il vient d'être mis en service ce samedi 30 janvier; à l'initiative de l'association En Savoir Plus et du collectif Robin.e.s des bennes.

"Plus que jamais on a besoin d’actions dans ce genre"

Ce frigo, c'est d'abord la volonté d'être solidaire. Si tout un chacun peut en profiter, l'idée est d'aider les personnes qui en ont "le plus besoin en ce moment", glisse Jihane Miladi, de l'association En Savoir Plus. "Les étudiants, les personnes isolées, celles en chômage partiel... les personnes un peu plus précaires."

Des personnes notamment, très touchées par la crise sanitaire. Si le dispositif n'est pas nouveau, il fait d'autant plus sens aujourd'hui. "Le Covid a été un peu le révélateur. On ouvre les yeux sur une précarité qui s’enfonce de plus en plus, donc plus que jamais on a besoin d’actions dans ce genre", ajoute Jihane Miladi.  

L'association invite les habitants à contribuer à l'approvisionnement, mais aussi les restaurateurs ou tout autre commerçant ayant notamment des invendus. Car l'intérêt du frigo partagé est aussi d'offrir une alternative au gaspillage alimentaire.

Des aliments rigoureusement contrôlés

Le dispositif est installé dans le quartier Saint-Leu, au 21 rue Hocquet. Juste devant les locaux du Foyer évangélique universaire (FEU) d'Amiens, pour qu'il puisse être facilement et scrupuleusement préservé. Une équipe d'étudiants bénévoles s'occuperont de rentrer et sortir le frigo chaque jour (de 8 heures à 18 heures pour le moment), et effectueront des vérifications quotidiennes de propreté et de température. "Ils ont été formés sur les bases de la chaîne du froid et les normes d'hygiène", souligne En Savoir Plus. 

Les étudiants participeront également à l'approvisionnement et au contrôle des denrées. Seuls sont autorisés les fruits et les légumes, ainsi que les produits frais dont la date limite de consommation n'est pas dépassée ou à date limite d'utilisation optimale, dépassée de peu. En revanche, viandes, poissons et alcools sont interdits, tout comme les plats cuisinés maison ou produits entamés. 

Un frigo par quartier ?

Le premier frigo partagé à Amiens a été lancé il y a un peu plus d'un an, au Sombrero Café. Mais il n'est pas là question de faire une "mauvaise concurrence" insiste Jihane Miladi, d'autant que le café est actuellement fermé. "Pour nous le grand rêve ce serait d'en installer dans tous les quartiers d'Amiens et on appelle d'ailleurs toutes les structures intéressées à nous contacter."  

En Savoir Plus et le collectif Robin.e.s des bennes espèrent à termes pouvoir mettre en place une quinzaine de frigos.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société