Coronavirus - Pâques 2.0 à la cathédrale d'Amiens : "Nous vivons notre foi ensemble grâce aux réseaux sociaux"

À défaut de pouvoir se rendre à l'église lors de ce week-end de Pâques, les fidèles de la cathédrale d'Amiens suivent les messes sur internet. Depuis le début du confinement, les prêtres de la paroisse s'activent sur les réseaux sociaux. Ils ont conquis les jeunes mais aussi les moins connectés.

Durant le confinement, les messes de la cathédrale d'Amiens sont désormais retransmises en direct sur Facebook et Youtube
Durant le confinement, les messes de la cathédrale d'Amiens sont désormais retransmises en direct sur Facebook et Youtube © Elise Ramirez / FTV
"Je ne suis pas très douée mais je trouve ça merveilleux." À cause du confinement, Elisabeth, 73 ans, ne pourra pas se rendre à la messe comme d'habitude lors de ce week-end de Pâques. Heureusement, elle peut désormais suivre les cérémonies sur internet. "Ce n'est pas évident, mais je suis obstinée !", sourit-elle. "On m'a créé un compte Facebook et grâce à ça, je suis tous les lives."
 
Un dispositif inédit et indispensable pour cette fidèle. "C'est une joie profonde car c'est une semaine spéciale, nous pouvons suivre les messes sur les chaînes de télévision, mais là ce sont nos prêtres, on les connaît, on les aime, ils sont assez exceptionnels", témoigne Elisabeth. 

Il faut dire que les prêtres de la paroisse de la cathédrale d'Amiens se démènent. Depuis la messe des Rameaux dimanche dernier, ils retransmettent toutes les cérémonies de la Semaine sainte en direct sur Facebook et Youtube. "La cathédrale s'est transformée en véritable studio", confie Don Edouard, recteur de la cathédrale d'Amiens. On n'a pas du matériel de pro mais on essaye de faire du mieux possible, notamment pour le son. Et puis, il faut avoir du réseau aussi alors on a monté des échafaudages, on met la clé 4G sur une immense échelle pour qu'elle capte ", détaille-t-il.
 
Il a fallu redoubler d'ingéniosité pour installer le dispositif vidéo dans la cathédrale d'Amiens afin de filmer les messes durant le confinement
Il a fallu redoubler d'ingéniosité pour installer le dispositif vidéo dans la cathédrale d'Amiens afin de filmer les messes durant le confinement © Elise Ramirez / FTV
 

Des fidèles virtuellement réunis

Avec un peu de bricolage et beaucoup de bonne volonté, les prêtres de la paroisse ont réussi à réunir leurs fidèles virtuellement. Les personnes connectées peuvent suivre les messes et échanger via le chat. "Je n'aurais jamais imaginé ça il y a quelques années", indique Elisabeth. "Chacun aurait prié de son côté. Là au moins nous vivons notre foi ensemble grâce aux réseaux sociaux."

Ces échanges virtuels, c'est aussi ce qui a séduit Florine. Cette étudiante en médecine de 24 ans, qui ne va à la messe que depuis quelques mois, appréhendait cette période de confinement. "Je me suis dit on ne va plus pouvoir croiser les gens que l'on a l'habitude de côtoyer toutes les semaines, avec qui on sourit et on échange. Mais les prêtres d'Amiens ont réussi à créer une vraie communauté et une vraie fraternité à travers les réseaux. Je me suis dis que c'était quand même assez incroyable."
 
Selon la jeune femme, c'est aussi l'occasion pour les personnes moins pratiquantes de participer aux cérémonies et aux échanges. "Les réseaux permettent d'ouvrir les portes à tout le monde. Cela permet de dire : on est tous ensemble et on ne vous juge pas. Si tu veux venir, tu viens. Si tu ne veux pas, tu ne viens pas", affirme-t-elle. 
 

Coup de jeune sur l'Eglise

Les prêtres ne se contentent pas uniquement de diffuser les messes. Tout en continuant à garder contact avec leurs fidèles par téléphone, ils donnent aussi des rendez-vous sur leur page Facebook où ils font des lives, postent des photos sur Instagram, donnent des conseils, créent des concours de danse. "Ils ont une chaleur humaine qui transperce l'écran", témoigne Elisabeth. Pour les personnes âgées, ils ont donné envie de faire l'effort de se connecter."
 
"Ils cassent les codes, c'est certain !, confirme Florine. Moi, c'est en les voyant sur leur trottinettes électriques avec leurs lunettes de soleil que je me suis dis mais c'est trop cool !", enchérit-elle.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cathédrale Notre Dame d’Amiens (@notredameamiens) le


Pour l'étudiante, l'utilisation des outils numériques durant le confinement risque de changer beaucoup de choses pour la suite. "Je trouve ça très impressionnant aussi la manière dont tous les prêtres de France s'adaptent, parce qu'il y a pas qu'à Amiens. Il y a beaucoup de vidéos qui circulent avec des prêtres qui chantent, qui font des reprises, des blagues. En tant que jeune, aller à la messe, c'est pas forcément toujours très tentant. On à l'image des vieilles cérémonies ennuyeuses avec les homélies des vieux prêtres. Et là, c'est une ouverture qui permet de voir que les choses évoluent et qu'aujourd'hui on a des prêtres jeunes qui sont hyper fun, hyper accueillants et qui ne sont pas dans le jugement", conclut-elle.
 
Les messes retransmises en direct dans l'Aisne, l'Oise et la Somme
Dans l'Aisne, deux messes sont retransmises en direct sur Youtube. Celle de samedi 12 avril à l'église Sainte Eugénie de Soissons à 21h et celle de dimanche 13 avril à 11h à la cathédrale de Soissons. 

Dans l'Oise, les messes des paroisses de Compiègne, de la Vallée de l’Aisne, de Senlis et des communautés des frères d'Ourscamp et de Troussures sont diffusées en direct sur leur pages Facebook respectives. 

Dans la Somme, les messes de la cathédrale d'Amiens sont retransmises en direct samedi 12 avril et dimanche 13 avril sur Youtube et sur Facebook. Les messes de la paroisse de Flixecourt sont également retransmises sur Facebook
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société coronavirus santé cathédrales
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter