Le Couvre-feu festival, une scène virtuelle ouverte aux groupes de musique picards en mal de concerts

L'entreprise Cynergie Sonorisation Live, prestataire technique dans l'événementiel à Amiens, organise plusieurs concerts de groupes de musique de la région. Faute de public, ceux-ci sont diffusés en live sur Facebook chaque semaine jusqu'au 19 février.

Illustration
Illustration © Pixabay

Touchée de plein fouet par la crise sanitaire, Cynergie Sonorisation Live, prestataire technique dans l'événementiel à Amiens, a décidé d'organiser une série de concerts. Initalement prévus jusqu'au 29 janvier, ils sont finalement prolongés jusqu'au 19 février.

L'entreprise a ainsi mis en place une scène dans son dépôt et mis à disposition du matériel prêté par ses fournisseurs. Couvre-feu oblige, le public sera présent, mais à travers un écran. Les concerts seront diffusés chaque semaine, le vendredi ou samedi, sur Facebook. "Que ce soit les artistes ou les techniciens, tous sont bénévoles. C'est vraiment un moyen de continuer à faire leur métier malgré tout", précise Célia Courtin, chargée de communication de Cynergie Sonorisation Live. 

Les Crieurs de toit ont ouvert le bal le 11 décembre suivi par Les pinailleurs. Les deux concerts ont été vus entre 3500 et 4000 fois. "Ça fait du bien de pouvoir reprendre notre métier, même s'il n'y a pas de public", a confié Thomas, l'un des membres du groupe Crieurs de toit après leur concert. 

Une interlude en attendant la reprise

Deux groupes de musique se produisent par soirée en janvier et un seul en février. Une vraie demande de la part des artistes et des techniciens qui, pour la plupart, n'ont pas pu travailler de l'année. "On sent vraiment qu'il y a un ras-le-bol de ne pas travailler, de ne pas profiter de leur passion", affirme Célia Courtin. 

Une année aussi compliquée pour l'entreprise, prestataire dans l'événementiel et dont les salariés sont au chômage partiel depuis plusieurs mois. Avec cette initiative, elle espère pouvoir reprendre un peu du service en attendant la reprise des événements culturels. Depuis le début, les lives ont totalisé 16 000 vues.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture