Covid-19 : dans la Somme, face à la propagation du variant Delta, les restrictions sanitaires pourraient être renforcées

Face à l'augmentation de la présence du variant Delta dans le département de la Somme depuis plusieurs jours, la préfète envisage de renforcer les mesures visant à limiter sa propagation. Une décision sera prise après entretien avec les élus locaux.
Test PCR réalisé lors d'une opération de dépistage de la Covid-19 - Illustration
Test PCR réalisé lors d'une opération de dépistage de la Covid-19 - Illustration © Frederik Giltay

Depuis plusieurs jours déjà, le département de la Somme est l'un des plus touchés par le variant Delta en France. Sur la semaine du 26 juin au 2 juillet, ce variant a été détecté dans 82,6% des cas positifs à la Covid-19.

Un fort taux qui s'explique par la présence de clusters, notamment à Amiens. "Avec un taux d'incidence de 50, la ville d'Amiens est plus particulièrement touchée, annonce la préfecture. Un relâchement du respect des gestes barrières et un manque de rigueur, ayant engendré des clusters, ont été constatés, notamment dans certains bars et restaurants, où il est rappelé que le cahier de rappel doit être tenu à jour, ainsi que certaines entreprises."

Si le nombre de cas reste relativement bas dans le département, avec un taux d'incidence de 30,7 cas pour 100 000 habitants sur la semaine du 26 juin au 3 juillet, la présence importante du variant Delta préoccupe les épidémiologistes. "Ce qui inquiète, c'est la capacité de ce variant à se diffuser rapidement. C'est 50% de plus que le variant Alpha (anciennement nommé variant anglais) qui se diffusait lui-même plus vite que le virus responsable de la Covid-19", nous confiait dernièrement, Maxime Gignon épidémiologiste au CHU d'Amiens. 

Malgré les mesures mises en place pour favoriser la vaccination de tous, "nous constatons un ralentissement", indique la préfecture. Au 5 juillet, 37,6% des habitants étaient totalement vaccinés (avec deux doses).

Éviter les brassages de population

Face à ce constat, la préfète a alerté les élus locaux de l'évolution de la situation. Elle pourrait être amenée à prendre des mesures si cette tendance venait à s'aggraver. "Le décrochage de la situation sanitaire constatée récemment alerte d'autant plus que la période estivale est propice aux rassemblements et concentrations du public, notamment dans les communes les plus touristiques", estime-t-elle. 

Parmi les mesures envisagées : le renforcement des opérations de dépistage et de vaccination et des mesures administratives visant à limiter les brassages de population dans le cadre de contrôles renforcés de police. En fonction du retour des élus, la préfète décidera des mesures à prendre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société