Gilets jaunes : 47e journée de mobilisation sous tension à Amiens

Manifestation des gilets jaunes samedi 5 octobre 2019 à Amiens / © Benoît Henrion / FTV
Manifestation des gilets jaunes samedi 5 octobre 2019 à Amiens / © Benoît Henrion / FTV

Près de 450 personnes manifestaient ce samedi à Amiens suite à l'appel national des gilets jaunes. Un rassemblement ponctué d'affrontements entre black blocs et forces de l'ordre. Neuf personnes ont été interpellées.

Par E.E avec M.G

Le moins que l'on puisse dire c'est que cette nouvelle mobilisation a été prise au sérieux par la préfecture vu le déploiement des forces de l'ordre ce samedi à Amiens. 

Les gilets jaunes s'étaient faits plus discrets ces dernières semaines, mais ce samedi la mobilisation est plus importante. Environ 450 personnes selon la préfecture, provenant en majorité de l'extérieur du département dont une trentaine de black blocs.

À l'initiative des Réfractaires du 80, ils étaient environ 200 à s'être rassemblés au parc de la Hotoie en début de journée. Dans les débats on parle : retraites, Lubrizol, service public, violences policières...
Rassemblement pacifique au parc de la Hotoie samedi 5 octobre 2019 à Amiens à l'initiative des gilets jaunes réfractaires du 80 / © Benoît Henrion / FTV
Rassemblement pacifique au parc de la Hotoie samedi 5 octobre 2019 à Amiens à l'initiative des gilets jaunes réfractaires du 80 / © Benoît Henrion / FTV


Affrontements entre black blocs et forces de l'ordre

Les manifestants se sont déplacés en début d'après-midi selon l'itinéraire prévu par la préfecture qui esquivait le centre-ville d'Amiens. La mobilisation qui se déroulait dans le calme a dégénéré quelque temps plus tard.
 

Selon la préfecture, les forces de l'ordre on du faire usage de gaz lacrymogènes après avoir été victimes de jets de bâtons et de pierres. Un fonctionnaire de police a notamment été pris en charge par les sapeurs pompiers suite à un malaise. Deux CRS ont été blessés par des jets de pavés. La préfecture ne dénombre pas de blessés du côté des manifestants. Neuf interpellations ont eu lieu.
 
Manifestation des gilets jaunes : les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes samedi 5 octobre 2019 à Amiens / © Benoît Henrion / FTV
Manifestation des gilets jaunes : les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes samedi 5 octobre 2019 à Amiens / © Benoît Henrion / FTV


Brigitte Fouré condamne les dégradations matérielles

En fin d'après-midi, un gros panache de fumée s'est formé vers la chaussée Saint-Pierre. Des poubelles ont été incendiées dans le secteur lors du passage des manifestants. 
 

La mairie recense également trois abris-bus et les devantures de quatre établissements bancaires "dégradés par des casseurs qui s’apparentent à des black-blocs venant de l’extérieur d’Amiens", précise-t-elle.

Brigitte Fouré, maire de la ville, pointe la responsabilité des organisateurs de la manifestation qui "par leur appel « à prendre la ville de Macron » ne pouvaient pas prétendre à un défilé pacifique."

Elle assure aux habitants du quartier Saint-Pierre que les services de la ville seront mobilisés pour effacer les dégradations au plus vite.
 

Des concerts à la Hotoie

Les manifestants ont été dispersés en fin d'après-midi.

Retour au calme ce samedi soir au parc de la Hotoie. Des concerts de rap avec Ossama, Jonathan Ruff, James Delleck sont organisés à partir de 19h.
 

Sur le même sujet

Les + Lus