Le président du département de la Somme visé par une enquête pour détournement de biens publics : de nouvelles perquisitions

Le Conseil départemental de la Somme et son président sont de nouveau ciblés par des perquisitions ce mardi 2 avril dans le cadre d'une enquête pour "détournements de biens publics, escroqueries aggravées, abus de confiance et blanchiments de ces délits".

Ce mardi 2 avril, des perquisitions ont eu lieu au Conseil départemental de la Somme et "au sein de plusieurs lieux d'intérêt personnels et professionnels" de Stéphane Haussoulier, a indiqué le procureur de la République de Beauvais, confirmant une information du Courrier picard.

Une procédure judiciaire "portant sur des faits de détournements de biens publics, escroqueries aggravées, abus de confiance et blanchiments de ces délits" vise le président du Conseil départemental depuis le 21 février dernier.

Une première série de perquisitions en février

Pour rappel, une première série de perquisitions avait eu lieu dès l'ouverture de l'enquête, le 21 février. Quelques mois avant, en novembre 2023, la chambre régionale des comptes pointait, dans un rapport, des déplacements "sans lien avéré avec son mandat". Il était notamment questions de deux week-ends dans les Bouches-du-Rhône autour des 15 août 2021 et 2022. 

Le 22 février 2024, Stéphane Haussoulier se défendait de tout abus et affirmait : "Il semblerait qu’on veuille me montrer du doigt une nouvelle fois, même si nul n'est à l'abri d'une erreur". Il se disait confiant :"Je suis serein et me tiens naturellement à l'entière disposition de la justice quand elle estimera utile de m’entendre."

L'enquête, dirigée par le parquet de Beauvais, a été confiée à la section de recherche d'Amiens. Pour l'instant, le président du Conseil départemental de la Somme n'a pas encore été entendu par la police. Son téléphone a été saisi et le principal concerné ne souhaite pas s'exprimer davantage.