"Mes vacances ne sont pas prises en charge par les services" : le président du département de la Somme visé par une enquête pour détournement de biens publics

Une enquête pour détournement de biens publics a été ouverte à l'encontre du président du conseil départemental de la Somme, Stéphane Haussoulier. Plusieurs perquisitions ont eu lieu, notamment pour vérifier le cadre de financement de frais engagés lors de deux déplacements dans les Bouches-du-Rhône.

Une procédure judiciaire pour détournement de biens publics a été ouverte et confiée à la section de recherches d'Amiens, annonce Frédéric Trinh, procureur de la république de Beauvais, mercredi 21 février 2024, confirmant des informations du Courrier Picard

Des perquisitions dans six lieux

Dans le cadre de cette enquête, plusieurs perquisitions ont été menées au siège du conseil départemental de la Somme, à l’hôtel des feuillants à Amiens, au service départemental d’incendie et de secours de la Somme, au siège abbevillois du syndicat mixte baie de Somme grand littoral picard, à l’antenne amiénoise de la fédération régionale des travaux publics et à la mairie de Saint-Valery-sur-Somme.

Je n’ai pas pour habitude de commenter des actes de procédure en cours. À l’heure actuelle, je ne sais pas précisément ce que l’on cherche et ce qu’on me reproche, le cas échéant.

Stéphane Haussoulier, président du conseil départemental de la Somme

Un rapport pointe des déplacements "sans lien avéré avec son mandat"

Les enquêteurs s'attellent notamment à vérifier le cadre de financement des frais engagés lors de deux déplacements de Stéphane Haussoulier dans les Bouches-du-Rhône du 11 au 16 août 2021 et du 8 au 16 août 2022.

Des déplacements pointés comme étant "sans lien avéré avec son mandat" par la chambre régionale des comptes dans un rapport datant de novembre 2023. Ces deux trajets dans les Bouches-du-Rhône ont été effectués "au moyen du véhicule pris en location par le département", précise la chambre.

En 2021, il s'agirait d’une visite de la baie de la Ciotat, membre du Club des plus belles baies du monde; en 2022, d’une visite aux sapeurs-pompiers de la Somme intervenus dans les Bouches-du-Rhône, et d’une rencontre à l’École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers.

La chambre n’est pas en mesure, en l’état des pièces dont elle dispose, de confirmer ces visites, ni de s’assurer qu’elles aient été l’objet principal des deux voyages.

Rapport de la chambre régionale des comptes datant de novembre 2023

Stéphane Haussoulier se défend. "Est-ce qu’il fallait que je fasse la route en une journée ? Ce qu’on me reproche, c’est d’avoir pris le véhicule sur place. Mais les cinq jours sur place étaient à ma charge. Mes vacances ne sont pas prises en charge par les services", assure-t-il. 

Stéphane Haussoulier se dit "à l'entière disposition de la justice"

Dans son rapport, la chambre a aussi constaté "une forte augmentation, depuis janvier 2022, de la fréquence des trajets vers Paris du véhicule affecté au président, pour ses déplacements officiels".

Stéphane Haussoulier s'en est justifié auprès de la chambre, expliquant que cette augmentation de trajets était liée à un nombre élevé de rendez-vous, y compris en soirée ou le week-end, liés principalement à ses fonctions dans une association nationale d’élus. Ce que la chambre n'a pas pu vérifier systématiquement. 

"Les frais de déplacement ont déjà fait l’objet d’une analyse en 2023 dont les conclusions ont été rendues publiques. Il semblerait qu’on veuille me montrer du doigt une nouvelle fois même si nul n’est à l’abri d’une erreur", ajoute le président du conseil départemental de la Somme ce mercredi. "Je suis donc serein et me tiens naturellement à l’entière disposition de la justice quand elle estimera utile de m’entendre."

Avec Marie Sohier / FTV