La sirène d'alerte testée le mardi 6 mars sur le lycée l'Acheuléen

© MaxPPP
© MaxPPP

Si vous entendez une sirène le mardi 6 mars à partir de 9 heures, pas de panique, la préfecture de la Somme a décidé de tester le fonctionnement de la sirène d'alerte récemment raccordée sur le lycée l'Acheuléen à Amiens.  

Par Halima Najibi

Le mardi 6 mars à partir de 9 heures, la sirène d'alarme  raccordée sur le lycée l'Acheuléen. Dans la Somme, 67 communes ont choisi d'utiliser une sirène comme moyen d'information des populations (SAIP). 

En complément des dispositifs communaux, l'État a souhaité traiter la question des risques à cinétique rapide en créant un nouveau SAIP à proximité des bassins de population les plus importants.

Dans la Somme, les risques à cinétique rapide sont le risque industriel et le risque de submersion marine. C'est ainsi que 20 sirènes sont en cours de déploiement par le ministère et devraient être opérationnelles fin 2018. Toutes les sirènes pourront à terme être déclenchées à distance par le préfet ou par les maires concernés.

Quel comportement adopter ?

En cas de déclenchement des sirènes, les habitants sont invités à se confiner, c’est à dire à se mettre à l'abri dans le bâtiment le plus proche en obstruant les possibles arrivées d'air.

Les sirènes d’alerte sont testées de manière habituelle tous les premiers mercredis de chaque mois, à midi.

Marcq-en-Baroeul : une minute de silence en hommage au gendarme Arnaud Beltrame

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés