• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Somme : le concepteur de Samara et sculpteur mondialement connu Bruno Lebel est décédé

Le sculpteur et écrivain Bruno Lebel avait 86 ans. / © France 3 Picardie
Le sculpteur et écrivain Bruno Lebel avait 86 ans. / © France 3 Picardie

Le responsable du parc naturel et archéologique de Samara a annoncé ce dimanche 14 juillet sur les réseaux le décès du sculpteur Bruno Lebel. L'Amiénois avait imaginé le parc situé à La Chaussée-Tirancourt, dans la Somme. 

Par J.St-S et Z. Hamdane


"J’ai le profond regret de vous informer que Bruno Lebel, le concepteur de Samara, est parti vers d’autres rives aujourd’hui", pose sobrement Ludovic Moignet dans un post facebook publié en ce dimanche 14 juillet. Le directeur du parc archéologique de Samara rend ainsi hommage à l'Amiénois son "mentor" devenu "ami" décédé à l'âge de 86 ans. 
 

Le Picard était une figure de la Somme. Choisi par le Crédit agricole et le département, le sculpteur alors maître de conférence à l'École Polytechnique et professeur à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris s'était lancé en 1982 dans la réalisation du parc de Samara. Le plus grand site archéologique du nord de la France niché à La Chaussée-Tirancourt situé au cœur de la vallée de la Somme ouvrira ses portes six ans plus tard. Il en sera un temps le directeur.

Sculpteur et écrivain


Fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 1981, Bruno Lebel n'était pas seulement connu pour ses sculptures éparpillées aux quatres coins du globe, mais également pour ses recueils. Une de nos équipes était allée à sa rencontre en avril 2017 pour parler de son ouvrage "Ombres et lumières : haïkus". 
 
 

Des élus amiénois lui rendent hommage 

Hubert De Jenlis, vice-président LREM du conseil départemental de la Somme demande à ce que le pavillon des expositions porte le nom de Bruno Lebel.


De son côté aussi, Jean-Yves Bourgois, conseiller régional DVD lui rend également hommage sur compte twitter. 

 

Mon père Bruno Lebel tenait à ce que Samara reste un domaine et un lieu de transmission 


Son fils Lug Lebel tient à rappeler que son père "tenait à être présenté comme le concepteur du domaine de Samara. Le terme domaine est important  car il ne faut pas perdre à l’esprit que c’est un lieu de transmission qu’il a voulu".  Le rêve de Bruno Lebel était de faire de Samara "un espace de synergie dans les villages, que les habitants prennent le relais dans les fermes afin que  Samara crée une envie de faire des choses ensemble, de profiter de cet endroit et en faire un lieu d’accueil et de ressourcement ou l’énergie circule où on se sent bien". "C’est un artiste qui n’a jamais cherché à s’enrichir financièrement" témoigne son fils.

A ce jour, Samara met en valeur le début de l'humanité jusqu'à la période romaine. Bruno Lebel souhaitait dépasser cette période pour y intégrer une histoire plus contemporaine. 

Les obsèques auront lieu ce mercredi 

Bruno Lebel est décédé  le 14 juillet de longue maladie. Les obsèques auront lieu ce mercredi midi 15 au crématorium d’Amiens. L’urne sera déposée dans son atelier à la chaussée Tirancourt au 7 rue de la cour au Bois. Elle sera ensuite exposée dans sa fonderie. Ce sera l’occasion de redécouvrir son univers d’artiste, les sculptures les plus récentes en terre cuite et un bronze, et des mandalas polychromes et de visiter son jardin.






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus