Vague de fraudes à Coriolis : 300 emplois menacés à Amiens

Les locaux de Coriolis, rue Vallée
Les locaux de Coriolis, rue Vallée

20 salariés du plateau EDF de Coriolis Services ont récemment reçu des convocations préalables à licenciement. La direction envisage des mesures discplinaires pour fraude. 4 mises-à-pied ont déjà été prononcées. Un "scandale" qui tombe au plus mal, puisque le contrat du prestataire touche à sa fin.

Par Célia Mascre

Elles sont arrivées par recommandé où ont été délivrées en main propre : ces derniers jours, 20 téléconseillers du plateau EDF de Coriolis ont récemment reçu des convocations à des entretiens préalables à licenciement. Ils sont accusés "de fraudes avérées", selon Mireille Chapit, représentante CFDT depuis 8 ans. Les fraudes en question vont de petits gestes commerciaux pour des collègues à des virements effectués aux familles des salariés. 

Certains employés convoqués parlent de "licenciement abusif déguisé". Mireille Chapit affirme toutefois qu'il "n'y a pas de licenciement abusif à Coriolis". Contactés, les responsables des ressources humaines n'ont pour l'instant pas donné suite à nos sollicitations.

Ce scandale survient au mauvais moment, puisque le contrat du spécialiste de la relation client avec EDF touche à sa fin. Va-t-il être renouvellé ? Un appel d'offre est en cours, cinq prestataires sont en lice. En attendant, les 300 salariés risquent de perdre leurs emplois...


A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus