• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les Whirpool attaquent aux Prud'hommes

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Jeudi matin, une centaine de salariés de Whirpool Amiens ont été convoqués pour une réunion de conciliation aux Prud'hommes d'Amiens : environ 200 salariés du fabriquant de sèche-linge contestent le motif économique de leur prochain licenciement.

Par Jennifer Alberts


Alors que la reprise de leur usine par WN a été signée mardi, environ 200 des 280 salariés ont décidé d'attaquer la direction du groupe devant les Prud'hommes : ils contestent le motif économique de leur licenciement à venir.

Hier matin, deux groupes d'une cinquantaine de personnes ont été convoqués au tribunal pour une réunion de conciliation. Cette audience sert essentiellement à fixer un calendrier dans la procédure. La centaine de salariés restante sera convoquée en octobre, en deux groupes également.

Les Whirpool Amiens sont défendus par Fiodor Rilov. L'avocat parisien, spécialisé dans ce type de dossiers, veut aller vite pour éviter que les licenciements des travailleurs picards ne tombent sous les coup des ordonnances Macron : "avec ces ordonnances, les chances de faire condamner le groupe sont fortement diminuées, explique-t-il. Ca angoisse les salariés. Parce que si vous regardez bien le contenu de ces textes, c'est du sur-mesure pour Whirlpool Amiens. Si Macron avait été le patron du groupe, il ne se serait pas pris autrement."

Fiodor Rilov, avocat des Whirlpool Amiens




 

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus