Grippe aviaire : deux nouveaux foyers de contamination détectés dans la Somme, des mesures de restriction dans 80 communes

Après la détection de deux nouveaux foyers d'influenza aviaire dans la Somme, la préfecture a pris des mesures de restriction, dont l'interdiction de la chasse au gibier d'eau et au gibier à plumes.

L'influenza aviaire se propage dans l'Hexagone et le Somme n'est pas épargnée. D'après la préfecture, le virus circule dans la faune sauvage du département depuis la mi-mai. "Sept foyers en élevages ou basses-cours ont également été recensés cette année, indique-t-elle dans un communiqué. [...] Par ailleurs, deux nouveaux foyers ont été confirmés à Ailly-le-Haut-Clocher et à Quend. Ces foyers avaient déjà fait l'objet d'abattages préventifs le 1er octobre dernier."

Des zones réglementées de protection et de surveillance ont été établies autour de ces deux foyers, s'ajoutant aux trois zones réglementées déjà en vigueur. La chasse au gibier d'eau et la chasse au gibier à plumes y sont interdites. 

Au total 80 communes du département ont été placées en "zones à risque particulier" (ZRP).

Les restrictions suivantes s'y appliquent : 

  • claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux : 
  • interdiction de rassemblement d'oiseaux (foires, marchés, concours ou expositions)
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ZRP à des rassemblements organisés dans le reste du territoire
  • interdiction des transports et lâchers de gibier à plumes, sauf dérogation
  • limitation d'utilisation d'appelants pour la chasse au gibier d'eau.

La préfecture rappelle que ce virus n'est pas transmissible à l'Homme, et que la découverte d'oiseaux sauvages morts doit être signalée en contactant l'Office français de la biodivesité au 03.22.82.90.90 ou la Fédération des chasseurs de la Somme au 03.22.82.90.90

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité