Orages dans la Somme. Coulées de boue et habitants choqués : "toute la maison était envahie, ça a été très rapide"

Des orages ont provoqué des coulées de boue et des inondations dans plusieurs communes de la Somme et de l'Oise dans la nuit du 21 mai 2024. Une quarantaine de maisons sont touchées et les dégâts sont principalement matériels. Des opérations de pompage ont été réalisées pour sécuriser les habitations.

"On était en train de dîner. La boue a commencé à rentrer dans la maison. Les jardinières se sont soulevées et ont éclaté une baie vitrée. Il y a eu un torrent et ça a décollé le parquet, les meubles se sont baladés", décrit choquée Amandine Penet, une habitante de Sailly-Laurette. Le soir du 21 mai 2024, de violents orages ont provoqué des coulées de boue et des inondations dans plusieurs communes de la Somme et de l'Oise. Plus de dix villages sont touchés : Morlancourt, Sailly-Laurette, Bray-sur-Somme, la Neuville-lès-Bray, Cerisy, Sains en Amiénois, Eppeville, Ham ou encore Songeons. Au total, près d'une quarantaine de maisons sont concernées, 16 véhicules ont été emportés et plusieurs revêtements de voies publiques arrachés.

C'est à Sailly-Laurette que les dégâts sont les plus impressionnants. Certaines habitations ont été envahies par 60 cm de boue. Ce qui a surpris les habitants, c'est la rapidité avec laquelle ils ont été inondés. "D’un seul coup, il y a eu de la pression au niveau de ma porte d'entrée et la boue est rentrée, mais je n’ai pas eu le temps de réagir. Toute la maison était envahie. Ça a été très rapide. En 30 minutes, je pense que ça a commencé à monter", raconte Stéphanie Grévin en train de balayer pour évacuer l'eau.

Ces phénomènes se reproduisent de plus en plus rapidement

Lionel Tabary, pompier

Les 24 habitants concernés par ces inondations ont été dirigés vers la salle des fêtes de la commune pour être mis en sécurité. Dans la nuit, plusieurs d'entre eux ont pu retrouver leur maison. Un couple de personnes âgées a néanmoins été relogé. Betina Defretin, maire de la commune de Sailly-Laurette, est restée auprès des sinistrés une partie de la nuit. "Ils sont choqués", explique-t-elle.

Bray-sur-Somme est aussi touché par ces intempéries. La commune a fait face à des inondations. Quarante habitations et caves étaient toujours sous l'eau dans la matinée.

Sur l'ensemble de la zone touchée, 229 sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur 83 interventions selon un communiqué de la préfecture. "Ces phénomènes ne sont pas surprenants, mais ils se reproduisent de plus en plus rapidement. C'est impressionnant ! ", indique Lionel Tabary, chef de site des pompiers.

Des opérations de pompage dans la matinée

Ce matin du 22 mai 2024 dès 9 heures, des opérations de pompages ont commencé sur les communes concernées. Elles se sont terminées vers 13 heures. Les agents du service des routes du conseil départemental de la Somme sont aussi à l'œuvre. Ils nettoient les routes pour les rendre accessibles à la circulation le plus tôt possible. Les habitants font tout leur possible pour dégager la boue et l'eau de leurs maisons.

Devant son garage, Jean-Michel François a entassé tout son électroménager. La boue est montée jusqu'à 50 centimètres chez lui. "Heureusement, les pompiers étaient déjà là. Ils ont pu commencer à pomper l'eau quand j'ai été inondé", raconte le retraité. Il poursuit : "On est resté dehors jusqu'à quatre heures du matin". 

Cet épisode météorologique n'est pas terminé en Picardie. Tous les départements de la région sont placés en vigilance jaune aux orages. De fortes pluies sont aussi à prévoir. "Ces précipitations peuvent compliquer les opérations de nettoyage. Cela peut aussi aggraver la situation", explique Patrick Marlière, directeur de Media-Weather.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité