Quand le New York Times écrit un article sur... Abbeville dans la Somme

L'un des deux derniers feux tricolores situé sur la route d'Amiens à Abbeville - 6 septembre 2019 / © Eline Erzilbengoa / FTV
L'un des deux derniers feux tricolores situé sur la route d'Amiens à Abbeville - 6 septembre 2019 / © Eline Erzilbengoa / FTV

Le journal américain The New York Times, a publié jeudi 26 décembre, un article sur les ronds-points en France. Le prestigieux journal prend pour exemple la commune d'Abbeville, qui a troqué tous ses feux tricolores par des ronds-points. 

Par Paul-Antoine LECLERCQ

"Chaque jour, 65.000 véhicules roulent dans le centre d'Abbeville. Mais ils ne s'arrêtent jamais à un seul feu rouge", écrit le reporter du New York Times, Aurélien Breeden. Abbeville, est la première commune française de plus de 20.000 habitants qui s'est passée de feux de circulation. A la place, la ville a préféré installer des ronds-points afin de fluidifier la circulation et de la rendre plus sûre. 
 

Aux États-Unis, les ronds-points, cette spécificité française, importée de la Grande-Bretagne des années 1970, interpelle. Au point d'y consacrer un article complet dans l'un des journaux les plus influents du monde. "Selon des estimations, il y aurait entre 20.000 et 50.000 ronds-points en France, est-il écrit dans l'article. Aux États-Unis - 18 fois plus grand et 5 fois plus peuplé, se permet-il de préciser, il n'y aurait que 5000 ronds-points." Aurélien Breeden ajoute : "Il n'y a pas de chiffres officiels, mais on constate qu'il y a beaucoup moins de rond-point aux États-Unis. C'est une question d'habitude. Pour des raisons historiques, ça s'est beaucoup moins instauré aux États-Unis."
Extrait du journal numérique du New York Times du 26 décembre 2019 / © New York Times
Extrait du journal numérique du New York Times du 26 décembre 2019 / © New York Times

Le journaliste franco-américain ne se contente pas d'analyser uniquement le rond-point en lui-même. Il le représente comme un symbole. Symbole de la crise des Gilets-Jaunes. La contestation s'étant organisée sur les ronds-points. Un symbole de cette "France des ronds-points", "la France des petites villesla France périphérique" écrit-il. "Le fait que les Gilets-Jaunes aient utilisé le symbole du rond-point, ça indique ce qu'ils représentent en France", détaille-t-il. "L'idée de base était de faire le parrallèle entre la France et les États-Unis sur la question des ronds-points. Évoquer l'épisode des Gilets-Jaunes, ça s'est vite imposé". 
 

Le reportage s'intéresse à l'avis que se font les habitants d'Abbeville sur le rond-point. La majorité salue l'initiative d'avoir supprimé les feux-tricolores. Un moniteur d'auto-école regrette simplement d'être contraint d'aller faire des exercices dans d'autres communes, afin d'exposer ses élèves aux intersections classiques. Aurélien Breeden évoque aussi la décoration des ronds-points qui sert à "contrer leur fadeur". 
 
Un coup de projecteur sur la commune de la Somme qui a de quoi rendre fiers les Abbevillois. 

Sur le même sujet

Les + Lus