• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Saliha Rarbi, une habituée de la Transbaie

A 39 ans, l'Amiénoise espère bien remporter la 30ème édition de la Transbaie dimanche 17 juin / © France 3 Picardie
A 39 ans, l'Amiénoise espère bien remporter la 30ème édition de la Transbaie dimanche 17 juin / © France 3 Picardie

A 39 ans, l'Amiénoise Saliha Rarbi participera à sa cinquième Transbaie. Parmi les favorites pour la course de dimanche, la locale de l'épreuve espère bien finir sur la plus haute marche du podium comme elle l'avait fait il y a 3 ans.

Par Jennifer Alberts


Elle remporte régulièrement les podiums des courses régionales. A 39 ans, Saliha Rarbi semble se défier du temps qui passe : assidue, toujours aussi passionnée, la coureuse amiénoise a trouvé l'équilibre parfait entre sa vie de femme, sa vie de professionnelle et sa vie d'athlète. C'est peut-être là, le secret de sa réussite. "Il faut continuer  à avoir l'envie et le plaisir pour être assidu à l'entraînement, explique-t-elle. C'est ce qui nous permet d'être régulier. Il faut faire des compétitions et avoir des objectifs de course".

70 kilomètres par semaine


Maman de deux enfants, Saliha Rarbi ne perd pas de vue son objectif du moment : gagner encore une fois la Transbaie. En 2015, elle avait remporté la course et fait aujourd'hui toujours partie des favorites pour la 30ème édition.



Son mental de championne n'est pas non plus étranger à son palmarès : 5 fois par semaine, Saliha Rarbi chausse ses baskets et avale 70 kilomètres. Elle a commencé l'athlétisme à 14 ans avant d'arrêter pendant 10 ans à la naissance de son fils : "La course à pied, pour moi, c'est une histoire : j'ai commencé jeune, dans un quartier et je me suis vite laissée emporter ! Ca me vide la tête. La course à pied, ça me permet de rencontrer des gens. C'est très important. Et ça me permet de gérer mon stress, notamment au travail !"


Co-entraînée par son mari


La course, c'est aussi une histoire de famille pour Saliha Rarbi : c'est son mari, Chérif Belhadj, qui l'entraîne : "C'est facile d'entraîner Saliha. D'abord parce qu'elle aime courir et puis parce qu'elle court depuis qu'elle est jeune, donc elle comprend vite ce qu'on lui demande. Mais c'est pas toujours évident parce que la frontière entre l'entraîneur et le mari, on ne sait pas où elle est. Les fois où il faudrait élever le ton pour stimuler, on s'y prend autrement !"



Daniel Joubert est son deuxième entraîneur. Pour lui, la principale qualité de Saliha en tant qu'athlète, c'est l'humilité : "il y a des victoires, c'est vrai mais il y a aussi des défaites qu'il faut savoir digérer. Et elle a le caractère qui lui fait digérer tout ça et c'est ce qui la fait avancer."

Retrouvez l'intégralité du portrait réalisé sur Saliha Rarbi sur la chaîne YouTube de France 3 Hauts-de-France

A 39 ans, Saliha Rarbi continue de progresser. Une situation rare que l'athlète explique avec simplicité : "la course à pied, c'est un sport dans lequel on peut durer. En tout cas, je n'ai pas l'intention de m'arrêter ! Alors pourquoi pas continuer dans des catégories plus âgées puisuqe je prends de l'âge ! Et surtout essayer de performer dans ces catégories. Je reste zen et, ma réussite, ça doit être pour ça !"



Emission spéciale dimanche 17 juin sur France 3 Hauts-de-France


Suivez la Transbaie 2018 en direct sur France 3 Hauts-de-France ! Dimanche 17 juin, de 9h30 à 11h, toute la rédaction de votre antenne régionale de France 3 est sur le pont pour cette 30ème édition : Thibaut Rysman, Jean-François Notebaert et nos équipes de reportage sur place vous feront vivre cette course mythique.

Une émission spéciale à suivre également en direct sur la page Facebook de France 3 Picardie et sur notre site internet. Vous pourrez y voir en direct les arrivées de tous les coureurs grâce à une caméra installée sur la ligne d'arrivée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus