• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Somme : l'hébergement d'urgence connaît un niveau de saturation inquiétant

Dans la Somme, les centres d'hébergement d'urgence sont surchargés, comme celui de "La Passerelle" à Amiens. / © France 3 Picardie
Dans la Somme, les centres d'hébergement d'urgence sont surchargés, comme celui de "La Passerelle" à Amiens. / © France 3 Picardie

Avec seulement 1362 places d'herbergement d'urgence, en 2019, le département de la Somme fait face à un niveau de saturation important. 

Par Marie-Charlotte Perrier

A l'approche de la fin de l'hiver, les hébergements d'urgence restent particulièrement surchargés, dans la Somme. 

1362 places d'hébergement dans la Somme

En 2019, l'état a financé 1362 places d'hébergement qui sont gérées par neuf associations dans le département. Mais cela n'est pas suffisant. C'est le cas d'Edith qui doit attendre tout une journée pour savoir, si elle va pouvoir dormir au chaud : "C'est angoissant et très, très stressant. On vie dans le stress, et c'est vraiment difficile de trouver une place"

A Amiens, "La Passerelle", est un des centres d'acceuil les plus importants. Il loge et prend en charge des personnes sans abri ou sans domicile fixe, sans ressources ou avec très peu de ressources. Il fait office de centre d'hébergement d'urgence (CHU). Mais pas seulement, il acceuille des personnes démunies, la journée. 

Actuellement, une soixantaine de personnes sont logées à "La Passerelle". Ce centre est complet toutes les nuits malgré l'ouverture de 180 places supplémentaires en trois ans. 

Cet engorgement des centres d'hébergement d'urgence est causé par l'arrivée massive de familles en situation irrégulière, selon les représentants de l'état. Une explication peu crédible pour certains travailleurs sociaux. 

Pour libérer des places d'hébergement d'urgence, la préfecture a pris la décision de ne pas acceuillir et renvoyer les familles déboutées du droit d'asile dans leur pays d'origine. 

Les travailleurs sociaux s'opposent à cette décision, toujours en vigueur pour le moment. 

Un reportage de Marie-Charlotte Perrier, Benoît Henrion et Fabien Desgardins :
Somme : les centres d'hébergement d'urgence surchargés



 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus