Cet article date de plus de 4 ans

Pour son cabaret annuel, la ville de Moreuil (80) finalise son recrutement

Il reste trois jours aux artistes amateurs pour se présenter au casting organisé par la ville de Moreuil pour son cabaret annuel qui aura lieu le samedi 11 février prochain. 
Les retardataires ont encore quelques jours pour s'incrire au casting du cabaret de Moreuil, dans la Somme. Organisé par le service culturel de la mairie, ledit casting aura lieu samedi 21 janvier dans la salle Antoine Vitez.

Une manière de se familiariser avec la scène qui accueillera, le 11 février, le grand show annuel de la ville. Chanteurs, danseurs, circassiens, imitateurs... Tous les profils intéressent. "Cette année, on a moins de circassiens que d'habitude. Mais on a du stand-up", détaille Bénédicte Masse, directrice du service culturel. Pour l'instant, on compte 30 artistes sur la liste d'inscription au casting.

Des opportunités pour les artistes


"Le but est de permettre à des talents amateurs de monter sur scène dans des conditions professionnelles", résume Mme Masse. La petite Léa, 10 ans, est un bel exemple des opportunités que peut apporter le cabaret de Moreuil, qui l'a vue grandir. Léa a été repérée il y a deux ans par l'émission de TF1 The Voice Kid.

Mais attention, prévient Bénédicte Masse, participer au spectacle ne donne aucune garantie de contrat. "La télé-réalité fait des dégâts. Les gens viennent avec des espérances qu'on ne peut pas combler. On doit souvent leur rappeler qu'il n'y a rien derrière, et que ce n'est pas rémunéré."

Un système de vote par numéro


Ce cabaret, c'est aussi l'occaison pour les artistes de faire plaisir sur une scène équipée en régie son et lumière, avec des équipes techniques... Et surtout un public, qui, au terme d'un vote, peut permettre aux artistes de remporter le concours et se voir offrir des cadeaux.

► Inscriptions pour le casting jusqu'à mercredi soir par mail à service.culture@moreuil.com ou au 03 22 35 37 71

► Le Spectacle
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture spectacle vivant