• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Tensions à Molenbeek : une journaliste agressée, une voiture qui force un barrage, des interpellations

Tensions à Molenbeek samedi dernier.
Tensions à Molenbeek samedi dernier.

Samedi après-midi très tendu à Molenbeek, commune de Bruxelles régulièrement montrée du doigt dans le dossier du terrorisme et de la radicalisation des jeunes. 

Par @F3nord

Ce samedi à Molenbeek, commune de Bruxelles, la situation était tendue. De nombreux jeunes du quartier (environ 400) s'étaient rassemblés devant le commissariat de police sur la place communale suite à l'annonce d'une manifestion sur place de militants d'extrême droite de "Génération identitaire". Actions qui avaient été interdites par les autorités.

"Ce sont ces individus-là qui sont des délinquants et qui peuvent se radicaliser"

La police a procédé à 32 interpellations et deux arrestations. Pas "de casse" selon les autorités belges mais plusieurs incidents ont quand même émaillé l'après-midi : un véhicule a forcé un barrage de police et blessé grièvement une passante. Ses jours ne sont pas en danger mais elles souffrent de graves lésions. Un riverain a filmé la scène particulièrement choquante. Françoise Schepmans, la bourgmestre de MLolenbeek  a qualifié les deux individus de "crapules" : "Je considère que ces individus sont semblables aux frères Abdeslam. Ce sont des personnes qui n'ont aucune limite. Ce sont des voyous. Et ce sont ces individus-là qui sont des délinquants et qui peuvent se radicaliser. Il faut être extrêmement vigilant".
molenbeek audi
Une journaliste, qui, comme de nombreux autres reporters internationaux couvraient ces troubles à Molenbeek a été agressée par plusieurs jeunes habitants. "Il y avait un groupe de trois intimidateurs qui ne savaient pas comment occuper leur temps, nous avions déjà parlé avec eux plus tôt expliquant que nous devions faire un dernier bulletin d'informations en direct et que je serais la seule qui serait vue à l'écran, mais pendant le direct, l'un d'eux s'est approché, cherchant à arracher la caméra et donnant des coups de pieds au cameraman", a raconté la journaliste à l'agence Ansa.


La journaliste a tout de même tenu à préciser que des hommes sont venus s'excuser pour le comportement inadmissible de ses jeunes et dit que "cela n'était pas Molenbeek".

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus