Thalys supprimés à Lille : Aubry, Bertrand et Castelain interpellent le patron de la SNCF

La maire de Lille Martine Aubry, le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand et le président de la MEL Damien Castelain / © MAXPPP
La maire de Lille Martine Aubry, le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand et le président de la MEL Damien Castelain / © MAXPPP

La maire de Lille, le président des Hauts-de-France et le président de la MEL ont cosigné une lettre destinée à Guillaume Pépy.

Par Quentin Vasseur

Ce sont trois responsables du territoire qui s'expriment d'une même voix contre la suppression des Thalys à Lille, malgré les divergences politiques.

La maire de Lille Martine Aubry, le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand et le président de la Métropole européenne de Lille (MEL) Damien Castelain ont rédigé une lettre à destination du patron de la SNCF, Guillaume Pépy.


Dans cette lettre publiée sur Twitter, tous les trois expriment leur "vive inquiétude" face à l'annonce de la suppression des liaisons entre Lille et Amsterdam en Thalys à l'horizon 2019, faute de passagers.


Un impact sur l'activité lilloise


"Les quatre trains quotidiens concernés contribuent directement au rayonnement du territoire métropolitain en assurant des connexion directes vers Bruxelles et Amsterdam" s'émeuvent-ils.

"Leur suppression vient s'ajouter aux quotas de voyageurs appliqués depuis l'année dernière par Eurostar sur la ligne Bruxelles-Lille. Non seulement elle nuit directement à l'activité lilloise, mais elle impacte le quotidien de plus de trois cent navetteurs, Lillois travaillant à Bruxelles ou Bruxellois travaillant à Lille"


"La SNCF détenant 62% du capital de Thalys et 55% de celui d'Eurostar", les trois représentants politiques espèrent infléchir la position du géant ferroviaire et l'amener à trouver une solution.

Les liaisons régulières se poursuivront entre Lille et Bruxelles, où les usagers devront emprunter une correspondance pour poursuivre leur trajet en Thalys vers Amsterdam.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans l’Oise, près de cent chevaliers se sont affrontés au château de Pierrefonds

Les + Lus