Une embellie pour les agences de voyage à l'approche des vacances d'été, malgré le contexte sanitaire et ses inquiétudes

Les agences de voyage connaissent un bond des réservations malgré le contexte sanitaire et les inquiétudes qui en découlent. Même si les doutes persistent, nombreux sont les Français prêts à prendre le soleil en France, en Europe mais aussi au-delà du continent. 

Les agences de voyage voient un bond des réservations depuis la réouverture des commerces non-essentiels.
Les agences de voyage voient un bond des réservations depuis la réouverture des commerces non-essentiels. © Lucie Martin / FTV

Après quatre mois de fermeture, les agences de voyage entrevoient la lumière. France diplomatie a mis en place une carte avec un système de couleurs pour savoir où le virus circule le plus. Une initiative importante puisqu'elle permet aux Français de prendre leurs précautions en réservant pour une destination. 

Pour Marc Delannoy, président de l'Office du tourisme de Lille, le secteur du tourisme est sur une pente ascendante après des mois de brouillard. "On est dans une phase de réouverture, c'est encore un petit chiffre par rapport à ce qu'on a habituellement à cette période, les gens se tâtent encore, hésitent et ne sont pas encore dans un acte d'achat franc."

Et même si l'idée de partir en vacances traverse l'esprit de beaucoup de personnes, "les gens s'inquiètent beaucoup sur la partie formalités sanitaires, le pass sanitaire européen n'est pas en place, poursuit-il. Il y a une certaine inquiétude aussi pour le fait de devoir faire un test PCR à l'étranger pour revenir en France." Tous ces facteurs, selon lui, "compliquent les choses, inquiètent et effectivement c'est plus ce discours-là qui est tenu par les clients que de savoir s'il y a des serviettes à la piscine."

On pense que dès le 1er juillet, un pass sanitaire sera en place et permettra de simplifier les passages aux frontières dans le sens France - étranger mais aussi, et surtout, dans le sens étranger - France.

Marc Delannoy

Le second aspect, c'est qu'une embellie s'annonce quand même ! "On pense que dès le 1er juillet, un pass sanitaire sera en place et permettra de simplifier les passages aux frontières dans le sens France - étranger mais aussi, et surtout, dans le sens étranger - France."

Davantage de clients dans les agences de voyage

A l'agence lilloise Kit Voyages, la gérante, Tiphaine Heem, est également optimiste. "On peut voyager aujourd'hui même s'il y a quelques contraintes, on peut tout à fait partir en vacances sereinement", assure-t-elle. Elle remarque que depuis l'ouverture des commerces non-essentiels le 19 mai, "il y a quand même eu une demande beaucoup plus importante".

Et même si l'agence n'a jamais vraiment fermé, "puisqu'on était quand même en contact à distance avec nos clients", elle constate un bond important de la réservation des vacances pour cet été. "Les clients ont vraiment envie de partir."

Les Français plébiscitent la haute saison, avec 89 % des réservations pour les mois de juillet-août, contre 11 % pour des voyages en septembre-octobre.

Etude du moteur de recherche Qwant

D'après une étude du moteur de recherche Qwant, "les Français plébiscitent la haute saison, avec 89 % des réservations pour les mois de juillet-août, contre 11 % pour des voyages en septembre-octobre". Les destinations européennes les plus convoitées par les internautes sont Malte, l'Italie, l'Espagne ou encore le Portugal.

Le constat est similaire chez Kit Voyages, qui reçoit en plus des demandes pour "des destinations beaucoup plus lointaines" comme la République dominicaine. Du côté du moteur de recherche Qwant, c'est le Maroc qui est le pays extra-européen le plus convoité. 

Plus de flexibilité

Marc Delannoy annonce que "les agences de voyage ont reçu des consignes du syndicat Tour operator et du syndicat des entreprises du voyage, qui sont nos deux syndicats principaux, pour faire en sorte que les offres soient les plus flexibles possibles et permettent aux clients de pouvoir réserver sans inquiétude."

En effet, l'Office de tourisme a remarqué que la clientèle était "très sensible" aux conseils donnés sur "la flexibilité de la réservation, c'est-à-dire la possibilité d'annuler sans frais ou avec des frais moindres par rapport à un contrat habituel". Beaucoup auraient encore en tête "ce qui s'est passé ces derniers mois, à savoir l'aggravation de la crise sanitaire qui pourrait conduire à nouveau à une restriction de déplacements."

On veut vraiment que les gens qui réservent soient sur des voyages certains et sécurisés sur le plan sanitaire.

Tiphaine Heem

C'est la raison pour laquelle Kit Voyages préfère prévenir que guérir. "La gestion des annulations et des remboursements a été terrible" et, comme beaucoup d'agences, Tiphaine Heem ne souhaite pas revivre cela. "On veut vraiment que les gens qui réservent soient sur des voyages certains et sécurisés sur le plan sanitaire." Elle poursuit en expliquant que l'agence de voyages a choisi "de ne proposer que les destinations ouvertes pour cet été. A partir du moment où on voit une éclaircie, et qu'on sait que les voyages vont être réalisables, on les mettra en vente."

L'autre point important, ce sont les formalités de chaque pays. "On ne sait pas exactement quelles vont être les formalités, chaque pays peut imposer telle ou telle formalité complémentaire, un document à remplir, tout ça évidemment n'est pas là pour rassurer la clientèle", conclut Marc Delannoy. C'est pourquoi l'Office de tourisme de Lille s'oriente plutôt vers "une saison franco-française" car tous les textes officiels ne sont pas encore parus.

Des propos corroborés par les chiffres du rapport de Qwant. Nice représente 70% des recherches de réservation en France, s'en suivent La Rochelle, Marseille, La Corse et Annecy. Une chose est sûre, il y en aura presque pour tous les goûts.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société c'est l'été loisirs sorties et loisirs