Valenciennes : dérapage sexiste de l'entraîneur David Le Frapper

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord

Vexé de ne pas avoir obtenu un pénalty lors du match de Ligue 2 Valenciennes-Laval, l'entraîneur David Le Frapper s'en est pris verbalement à l'arbitre Stéphanie Frappart. "Quand on est une femme et qu’on vient arbitrer un sport d’hommes, c’est compliqué".

31e minute de jeu vendredi soir lors du match de Ligue 2 entre Valenciennes et Laval au Stade du Hainaut. L'attaquant nordiste Opa Nguette s'effondre dans la surface au contact de deux défenseurs mayennais. L'arbitre Stéphanie Frappart ne siffle pas. Les deux équipes se séparent sur un match nul et l'entraîneur du VAFC, David Le Frapper, explose en conférence de presse.

"Elle n'a pas vu, elle était trop loin, je ne sais pas. Ou elle faisait du patinage avant", s'est-il agacé devant les micros. "Elle a choisi de ne pas siffler, elle a sifflé des choses qui n'existaient pas...Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Une femme qui vient arbitrer dans un sport d'hommes, c'est compliqué. Voilà des interventions où il n'y a rien et elle siffle. Il ne faut pas qu'on se trompe de métier quoi. Nous, notre métier, c'est le football, c'est un sport engagé".

durée de la vidéo: 00 min 50
VAFC-Laval : match nul et polémique

"Je m’excuse auprès de Madame l’arbitre"

Ce déparage misogyne et sexiste a stupéfait l'auditoire, tant et si bien que David Le Frapper est revenu quelques minutes plus tard en salle de presse pour s'excuser : Mes propos ont dépassé ma pensée. J’en suis désolé. Les femmes ont évidemment un rôle important dans le milieu du football. Je suis profondément déçu, ça ne me ressemble pas. Ces propos sont sortis sous le coup de la déception et de la colère. Je m’excuse auprès de Madame l’arbitre", rapporte 20 Minutes Lille.   Stéphanie Frappart, première femme arbitre centrale à officier en Ligue 2, n'a pas souhaité réagir à ces propos.
"Des propos d'un autre temps" pour le syndicat des arbitres
Dans un communiqué samedi, le syndicat des arbitres professionnels (SAFE) "condamne fermement ces propos, sexistes et d'un autre temps". "Une nouvelle fois, des propos viennent stigmatiser les arbitres et l'arbitrage", déplore le syndicat, qui "affirme tout son soutien à Stéphanie Frappart"
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité