Valls : les migrants "qui fuient la guerre, les persécutions" doivent "être accueillis"

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP

Manuel Valls a estimé dimanche à La Rochelle que les migrants qui "fuient la guerre, les persécutions, la torture, les oppressions, doivent être accueillis" en France.

"Donc, chaque demande d'asile doit être examinée, rapidement", a ajouté le Premier ministre lors de son discours de clôture de l'université d'été du PS. Les "migrants doivent être traités dignement, abrités, soignés", a-t-il lancé. "Notre devoir, c'est de trouver des réponses durables, fondées sur des valeurs : humanité, responsabilité, fermeté", a expliqué l'ancien ministre de l'Intérieur.



M. Valls a cité une phrase inscrite sur le socle de la Statue de la Liberté à New York: "Donnez-moi vos pauvres, vos exténués qui, en rangs serrés, aspirent à vivre libres, le rebut de vos rivages surpeuplés, envoyez-moi ces déshérités rejetés par la tempête. De ma lumière, j'éclaire la porte d'or". Il a appelé par contre à la "fermeté" contre l'immigration économique irrégulière.



M. Valls fera d'ailleurs un déplacement lundi à Calais avec Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, et deux commissaires européens. M. Valls, très applaudi à chacune de ses attaques contre la droite, s'en est par ailleurs pris à l'opposition, accusée de "courir derrière le FN". "J'appelle la droite à faire preuve de cohérence : un jour, elle rejoint Angela Merkel et nous donne des leçons ! Un autre, elle nous propose une politique complètement contradictoire", a-t-il relevé.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité