VIDEO. Moi ministre ? "Jamais", une idée "saugrenue", ce serait "un bordel", disait Eric Dupond-Moretti en 2018

Il y a deux ans, en avril 2018, interviewé sur LCI, Eric Dupond-Moretti, s'était épanché sur la question de devenir ministre. Il est désormais Garde des Sceaux et ses réponses à l'époque prennent une autre signification.

Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice © Ludovic Marin / AFP
Deux jours après la nomination de l'avocat nordiste Eric Dupond-Moretti au poste de ministre de la Justice, la vidéo ne manque pas de sel. Et tourne actuellement en boucle sur les réseaux sociaux. 

Elle date d'avril 2018. On y voit un Me Dupond-Moretti insister sur la sottise que représenterait l'idée d'une telle nomination. "Non ! D'abord, personne ne me le proposera. Et ce serait un bordel, mais alors ! […] Moi, franchement, je n'accepterai jamais un truc pareil" .  "C'est pas mon métier. Il faut en avaler, des couleuvres, pour faire de la politique." Et l'avocat d'appuyer : "Personne n'aurait l'idée sotte, totalement saugrenue, incongrue, invraisemblable, de me proposer cela."

Ce mardi, Eric Dupond-Moretti a été particulièrement observé lors de sa passation de pouvoirs. "Je ne fais la guerre à personne", a-t-il lancé, au lendemain des déclarations de l'USM, principal syndicat de magistrats, qui avait estimé que sa nomination était une "déclaration de guerre à la magistrature". Le nouveau garde des Sceaux a promis de porter "enfin la réforme du parquet". Dès la fin du Conseil des ministres, il s'est rendu à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) pour signifier son soutien aux agents pénitentiaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter