• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. “Tu culpabilises d'être pauvre“ : Corinne Masiero raconte sa jeunesse ”à la rue”

Corinne Masiero interviewée par Brut / © Brut
Corinne Masiero interviewée par Brut / © Brut

Corinne Masiero, à l'affiche du film "Les invisibles", qui sort le 9 janvier prochain, a accordé une interview à Brut.

Par Emmanuel Magdelaine

Corinne Masiero, à l'affiche du film "Les invisibles", qui sort ce mercredi 9 janvier prochain, a accordé une interview à Brut. Un entretien dans lequel elle évoque une période douloureuse de sa vie. Elle avait alors une vingtaine d'années et dormait à la rue. Entre drogue, prostitution, violence et humiliation sociale.

Corinne Masiero, qui vit toujours à Roubaix (Nord) et est désormais reconnue (un Cesar, un rôle populaire dans Capitaine Marleau...), parle à sa façon, cash, sans filtre, d'une période qu'elle a toujours eu du mal à aborder : "Parfois, t'as la honte qui s'accompagne de ça, c'est-à-dire que tu ne le dis pas. J'allais pas me vanter que j'avais dormi, entre deux trucs de vitrine avec un carton ou derrière une poubelle parce que là j'étais sûre que si des mecs passaient, ils ne me verraient pas. Tu ne le dis pas parce que tu culpabilises d'être pauvre."
 

"Le droit d'être debout"


Elle raconte sa vie de femme SDF et toutes les humiliations vécues : "Quand t'es une gonzesse à la rue, c'est la double peine. Tu te fais violer beaucoup plus souvent que si t'es un mec. Tu te fais attaquer, racketter, il faut te protéger de tout. (...) Quand t'as plus rien, tu vas tailler une pipe pour pouvoir dormir chez le mec à qui tu tailles la pipe ou tu vas vendre ton cul pour avoir de quoi bouffer."

A l'âge de 28 ans, c'est un cours de théâtre qui lui sauve la vie : "J'ai rencontré des gens qui m'ont montré qu'une autre issue était possible. Je me suis rendue compte que j'avais le droit d'être debout devant des gens qui me regardaient. C'est la petite porte qui s'ouvrait, j'ai pas lâché."
 

Dans le film "Les Invisibles", Corinne Masiero incarne une assistante sociale qui vient en aide aux femmes sans-abri. Le film a été tourné à Anzin et Tourcoing (Nord) avec une quinzaine d'actrices non-professionnelles, qui ont connu la rue. 
 
LES INVISIBLES Bande annonce (2019)

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

La galette des rois revisitée

Les + Lus