Coronavirus : Xavier Bertrand veut que la région verse une prime aux salariés qui travaillent “si l'Etat ne le fait pas”

Avant de présider la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand a été ministre de la santé de 2005 à 2007 puis de fin 2010 à 2012. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Avant de présider la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand a été ministre de la santé de 2005 à 2007 puis de fin 2010 à 2012. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Interrogé sur France 5 vendredi 20 mars, Xavier Bertrand a estimé que la prime de 1000 euros pour les salariés qui travaillent malgré l'épidémie devait être versée par l'Etat. Si ce n'est pas le cas, le président de la région Hauts-de-France s'est dit prêt à prendre en charge cette récompense. 

Par Clara De Beaujon

"Ce n'est pas aux entreprises de verser cette prime, elles connaissent aujourd'hui bien d'autres difficultés", a réagit Xavier Bertrand dans C à vous hier soir. 

Plus tôt dans la journée, le ministre de l'économie Bruno Le Maire avait invité les entreprises à verser une prime défiscalisée de 1000 euros aux salariés qui continuent de travailler pendant l'épidémie de coronavirus. 
 


Une proposition hors de propos pour Xavier Bertrand qui estime que la prime doit être versée par l'Etat et non pas par les entreprises elles-mêmes.

Pour les Hauts-de-France, il est prêt à payer ces primes, comme il l'a expliqué à nos confrères du Figaro : "Je pense indispensable que l’État mette en place une prime de reconnaissance nationale. Et si l’État ne le faisait pas, je la mettrais en place dans les Hauts-de-France pour tous ceux qui doivent sortir pour travailler en période de confinement, en n’oubliant pas bien sûr les soignants ainsi que les forces de sécurité et de secours."

 
Xavier Bertrand est prêt à payer une prime de 1000 euros aux salariés qui travaillent "si l'Etat ne le fait pas".
 

Pour le gouvernement c'est le retour de la "prime Macron", pour Xavier Bertrand il s'agirait plutôt d'une prime de reconnaissance nationale



Le gouvernement souhaite en réalité appliquer la prime d'activité accordée après les revendications des gilets jaunes fin 2018 à cette situation particulière. L'entreprise peut verser jusqu'à 1000 euros exempts de toutes cotisations aux salariés dont la rémunération ne dépasse pas 3 fois le SMIC.

La prime d'activité doit inialement être versée avant le 30 juin 2020. Le gouvernement n'a pas donné de délai supplémentaire pour les primes versées pour le travail pendant l'épidémie. 

De son côté, Xavier Bertrand imagine une prime de reconnaissance nationale versée par l'Etat. Elle se rapprocherait plus de l'aide de 1 500 euros promise plus tôt dans la semaine par Bruno Le Maire aux travailleurs indépendants et auto-entrepreneurs pendant le coronavirus.

Si l'Etat ne prend pas en charge ces sommes, la région le fera a affirmé Xavier Bertrand, sans préciser les modalités de mise en place de la prime. Le président des Hauts-de-France a aussi instauré la gratuité des transports dans la région pour les soignants.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus