Jeux Olympiques : Kévin Rolland, le porte-drapeau originaire de Lozère fait la fierté de son papa

Publié le

Le champion de halfpipe Kévin Rolland est porte-drapeau pour l'ouverture des JO de Pékin qui a lieu ce vendredi 4 février. Son papa, originaire de Meyrueis en Lozère, est l'un de ses plus grands supporters.

C'est à 13h ce vendredi que s'ouvrent les JO de Pékin. Parmi les millions de visages tournés vers la télévision, celui de Jean-Charles Rolland sera particulièrement fier. Il est le papa de Kévin Rolland, champion du monde de halfpipe.

Kévin partage le rôle de porte-drapeau avec son amie et collègue Tessa Worley. Les deux skieurs s'entraînent avec le même préparateur physique.

Un skieur à la conquête de Meyrueis

Le phénomène français du ski freestyle s'est emparé du village natal de son papa. A Meyrueis, dans son salon de coiffure, Jean-Charles s'occupe de ses clients tout en racontant son histoire : « Quand j'étais enfant, ma maman était la coiffeuse de Meyrueis, j'ai appris avec elle. Puis on est partis à La Plagne où est né Kévin. »

Dès lors l'histoire s'emballe et les succès s'enchaînent : Kévin est sacré champion du monde en 2009, vice-champion du monde à trois reprises, triple médaillé d'or aux X Games américains ou encore médaille de bronze à Sotchi en 2014.

Un porte-drapeau miraculé

Kévin Rolland est un « vieux » de la discipline. A 32 ans, il a vécu de nombreux accidents. Le dernier en date aurait pu lui être fatal. En mai 2019, le skieur participe au championnat du monde de saut en hauteur. Une importante chute aurait pu le priver de l'usage de ses jambes, voire de la vie. Il n'atteindra pas ses 22 mètres de hauteur tant convoités mais sera plongé trois jours dans le coma.

Sa convalescence dure plusieurs semaines avec des blessures physiques, mais aussi mentales. Il finit par rechausser les skis en compétition en janvier 2021.

Il y a un an, quand j'étais encore allongé sur mon lit d'hôpital, les médecins m'ont dit qu'il allait falloir penser à autre chose que le ski...Et aujourd'hui, je suis porte-drapeau pour les JO et j'en suis honoré ! 

Kévin Rolland

Double médailles dans la famille ?

Alors même si Meyrueis n'a rien d'une station de sports d'hiver, entre les ciseaux et les coups de peigne de Jean-Charles, on ne parle que de ski. D'autant plus que l'espoir d'une nouvelle médaille d'or, olympique cette fois, plane : « Les entraînements sont bons, je pense qu'il va tout faire pour nous faire quelque chose ! »

Les espérances pour la famille se multiplient cette année, avec Tess Ledeux, la cousine germaine de Kévin, annoncée grande favorite du ski freestyle féminin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité