Sanofi veut supprimer 900 postes d'ici 2015

Dans notre région, les sites de Saint-Aubin, du Trait et de Val de Reuil pourraient être concernés. La direction a fait cette annonce dans un communiqué. Les syndicats envisageaient au départ 2.500 suppressions de postes.

Trois sites normands pourraient être concernés par les suppressions de postes chez Sanofi.
Trois sites normands pourraient être concernés par les suppressions de postes chez Sanofi. © France 3 Haute-Normandie
Par communiqué la direction de Sanofi a annoncé la suppression de 900 postes à l'horizon 2015.
Sanofi "entend mener ces évolutions essentiellement au travers de mesures de volontariat". "Cet accompagnement consisterait en des aménagements de fin de carrière, des propositions de mobilité et de repositionnement en France", précise le groupe.

Les instances syndicales avaient exprimé leur intention de ne pas se rendre aux comités centraux d'entreprise, convoqués ce mardi 25 septembre par la direction, faute d'avoir obtenu à temps les documents sur le plan de restructuration.

On ne connaît pas les détails de ces suppressions de postes dans notre région, mais les trois sites haut-normand pourraient être touchés. L'intersyndicale reste "inquiète".

Pour Arnaud Montebourg, Sanofi a suivi les recommandations du gouvernement


"Je note qu'ils ont suivi les recommandations du gouvernement", a déclaré le ministre du Redressement productif alors que les organisations syndicales parlaient initialement de 2.500 postes menacés.

Le 5 juillet les dirigeants avaient déjà annoncé une réflexion sur la réorganisation de la recherche, de la production de vaccins ainsi que les fonctions support (ressources humaines, comptabilité...).

Les salariés des sites du Trait de Saint-Aubin-lès-Elbeuf et de Val de Reuil attendent les modalités du plan de restructuration.

Voir le reportage ci-dessous de Emmanuelle Partouche et Didier Meunier tourné en fin de semaine dernière.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter