Cet article date de plus de 8 ans

Disparition d'Emmanuel Merle, toujours aucune trace du jeune Caennais

Toujours aucune nouvelle du Caennais de 25 ans disparu depuis vendredi à Rouen. L'enquête se poursuit autour des quais. 
Emmanuel Merle . A droite : une photo prise le soir de sa disparition
Emmanuel Merle . A droite : une photo prise le soir de sa disparition
La dernière fois qu'Emmanuel Merle a été vu, c'était à 1h30 du matin dans la nuit de jeudi à vendredi. 
Il sortait alors du bar le Bar'ouf situé rive droite à Rouen. 

Il avait alors informé son co-locataire qu'il rentrait et qu'il allait le rejoindre. 
Depuis, plus aucune nouvelle.
Il ne s'est pas rendu à son travail le lendemain matin. Ce qui ne lui arrive jamais.
Sa voiture est restée garée. Aucun mouvement de sa carte bancaire, et pas d'activité de son téléphone portable. 
La police a lancé une enquête pour disparition inquiétante. 
Un appel à témoins a été lancé, les réseaux sociaux sont mobilisés. 
Des recherches ont été entreprises samedi et dimanche au niveau de la Seine par la brigade fluviale mais sans résultat, a précisé ce lundi matin l'hôtel de police, qui ajoute que "des images de vidéo-surveillance doivent encore être exploitées."

L’appel à témoins 

Emmanuel Merle habite rue du 74ème régiment d'infanterie à Rouen (Seine-maritime).
Il est svelte, mesure 1m80, a les yeux bleus, les cheveux bruns assez courts et une barbe de 5 jours.

Lors de sa disparition, il était vêtu d'un jean bleu délavé, une chemise à carreaux avec pour couleur dominante le bordeaux et des carreaux blancs, un blaser bleu. Il avait certainement une autre veste bordeaux à capuche sous son blaser. Il portait également un kéffieh bleu et noir autour du cou.
Avec ses collègues de travail, ils ont mangé vers 20h00 au RESTO ROCK place du vieux marché à Rouen où il a stationné son véhicule. Puis à pied, ils se sont rendus vers 22h45 au BAR'OUF rue de Fontenelle à Rouen. A 1h30, il est sorti de cet établissement de nuit sans donner de nouvelles.

Pour tout témoignage, le numéro de la police 02 32 81 25 00



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers