Cet article date de plus de 8 ans

Les proches d'Emmanuel Merle créent une association et organisent un concert

Trois amis proches d'Emmanuel Merle, qui a disparu le 1er février à Rouen, ont décidé de créer une association, dont la première action sera un concert de soutien au BBC d'Hérouville. 
Emmanuel Merle, un Caennais de 25 ans, a disparu la nuit du 1er février à Rouen. 
Depuis, aucune trace du jeune homme, malgré l'enquête de la police, les recherches menées par la famille et les proches, et l'offre de récompense diffusée par son père, Eric Merle. 

A Caen, trois amis d'Emmanuel Merle ont décidé de créer une association, à la fois pour continuer la mobilisation, mais aussi pour faire passer des messages de prévention auprès des jeunes.

"Il faut continuer la mobilisation pour retrouver Emmanuel. Tant qu'on a pas de preuve qu'il lui est arrivé le pire, on y croit encore", explique Mathieu Bréant, qui est à l'initiative de cette association, avec Maxime Bidard et Kevin Seyer. 

Sur la disparition soudaine d'Emmanuel, à la sortie du Bar'Ouf à Rouen, ils pensent eux aussi à "une mauvaise rencontre". "Une bande de gars a pu profiter de lui, et le passer à tabac", estime Mathieu.

Un concert de soutien au BBC d'Hérouville-Saint-Clair le 7 mars

Mathieu, Maxime et Kevin ont décidé d'organiser un concert de mobilisation pour Emmanuel, qui sera aussi l'occasion de montrer son soutien à la famille. 

A l'affiche de ce concert : le groupe Bérénice de Caen, dont Mathieu est le guitariste, Sammy, l'un des deux fondateurs du groupe Matmatah, et peut-être le rapeur Orelsan. Il a été contacté parce qu'il avait relayé sur les réseaux sociaux l'appel à témoins pour la disparition d'Emmanuel Merle.   

Voir le reportage de Thierry Cléon et Guillaume Le Gouic (Intervenants : Mathieu Bréant et Paul Langeois Directeur du "Big Band Café")
Une association va naître dans les prochains jours

Ce concert sera une première action forte. Mathieu, Maxime et Kevin, épaulés par des autres proches d'Emmanuel Merle, vont officiellement créer une association dans les prochains jours.  Ils doivent encore finaliser les choses sur le plan administratif. 
Cette association servira en premier lieu à maintenir la forte mobilisation autour de la disparition d'Emmanuel Merle.

Mais elle aura aussi pour objet "la sécurité des jeunes en sortie nocturne".  
"Chacun peut être exposé au danger dans ces situations. C'est un phénomène de société lié à des soirées trop arrosées. L'alcool facilite les accidents, mais aussi les agressions et les mauvais rapports", explique Mathieu Bréant. 

La future association se donnera pour mission de faire de la prévention sur cette thématique auprès des jeunes. 

Lien vers la page Facebook "Disparition d'Emmanuel Merle, agissons"


  


 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers solidarité