La réforme de l'université: moins de licences pour plus de réussite ?

© France 3
© France 3

C'est en tout cas l'objet de la loi sur l'enseignement supérieur adopté mardi 28 mai par l'Assemblée Nationale. On revient sur ses dispositions avec le président de l'université de Rouen.

Par Carole Belingard

Dans l'université de Rouen comme dans les autres universités de France, le taux de réussite d'une classe d'âge sur une licence et dans les temps impartis est de seulement de 30%. La loi Fioraso, du nom de la ministre de l'Enseignement supérieur, entend faire progresser ce taux à 50%.
 
Pour y arriver plusieurs pistes sont envisagées. Parmi elles, celle de réduire les intitulés de master, de 7.500 à 2.000 et de licence de 1.300 à 100, afin de "gagner en visibilité". Par ailleurs, les élèves de bac pro ou technologique seront orientés en priorité vers des BTS ou des IUT. Cette loi prévoit également de doubler le nombre d'étudiants en alternance d'ici 2020. Actuellement ces étudiants ne représentent seulement 7% de l'effectif total.

Les explications de François Pesquet

DMCloud:72225
La réforme de l'enseignement supérieur

Cafer Özkul, président de l'Université, était notre invité dans le journal de midi pour revenir sur cette réforme. Il assure qu'il n'y aura ni diminutions de professeurs, ni de chargé de cours.
 

DMCloud:72221
Le président de l'université de Rouen invité du JT


Le Sénat examinera ce texte le 18 juin prochain.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus