Cet article date de plus de 7 ans

La LNPN retenue par le rapport Duron : le barreau Serqueux Gisors en sera la première étape.

Le gouvernement a tranché : il a choisi le scénario 2 du rapport de la commission Duron. En 2020, des trains plus rapides et plus nombreux permettront un trafic passagers et marchandises plus intense entre Paris et la Normandie.   

© France 3 normandie
Pas de TGV en Normandie, c'est l'option de la Ligne Nouvelle Paris Normandie qui a finalement été choisie par le gouvernement dans le rapport de la commission Duron. Un scénario soutenu par les élus régionaux, toutes tendances politiques confondues, car il permet d'aller plus vite pour moins cher.

Ce choix prend en compte deux parties du projet de LNPN : le traitement du noeud ferroviaire du Mantois ( 3.000 à  3.500 M d'euros) et la création d'une nouvelle gare de Rouen rive gauche avec son raccordement sous-fluvial à Yvetot 51.200 M d'euros). S' y ajoutera à terme le contournement est routier de Rouen A28 A13. 

En attendant, le barreau ferroviaire Serqueux Gisors sera la première étape. Avant son électrification (240 M d'euros) qui permettra au port du Havre de se développer, la rénovation de cette ligne devrait s'achever bientôt. Elle permettra à court terme d'intensifier le trafic passagers.

  
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports