Cet article date de plus de 6 ans

Des salariés de la raffinerie Total de Gonfreville l’Orcher réquisitionnés par la préfecture de Seine-Maritime

Cette réquisition intervient après plus d’une semaine de grève dans la plus grande raffinerie de France située près du Havre. Une réunion syndicats-direction est prévue jeudi prochain

© France 3 Le Havre-Baie de Seine

Un arrêté préfectoral contesté

Ce mardi matin (24 décembre) le travail a repris à la raffinerie Total de Gonfreville l’Orcher. C’est un arrêté préfectoral de réquisition publié hier soir et une liste de noms de salariés qui a décidé des travailleurs grévistes à prendre le quart de nuit. D’après la direction du  site, la relève de ce matin se serait effectuée normalement.

Selon nos informations, cette réquisition (qui court jusqu’au 6 janvier) aurait été demandée par la direction de Total pour des "raisons de sécurité et de respect du code du travail"  et concernerait également les raffineries de Flandres, de Feyzin et de Provence.
Un arrêté préfectoral contesté et considéré comme illégal par la CGT, syndicat qui appelle à la poursuite de la grève. 

Jeudi ( 26 décembre) une rencontre est organisée à 10 h entre syndicats et direction du site de Gonfreville. Une assemblée générale du personnel suivra à 12h45. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social baie de seine